http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2019/10/10/feature-02

×
×
Sécurité |

Le calme est de retour à al-Raqqa après une attaque déjouée de l'EIIS

Waleed Abou al-Khair au Caire

Des membres du conseil militaire d'al-Raqqa effectuent une patrouille dans la ville. [Photo fournie par l'Observatoire syrien des droits de l'homme]

Les forces kurdes ont rétabli le calme dans la ville syrienne d'al-Raqqa après avoir fait échouer un attentat-suicide revendiqué par « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS), a déclaré un responsable local jeudi 10 octobre.

Dans la nuit de mardi, pendant près de deux heures, le conseil militaire d'al-Raqqa et Asayesh (forces de sécurité kurdes) ont repoussé une « violente attaque » menée par deux éléments de l'EIIS armés de fusils, de grenades et de ceintures explosives.

Les attaquants ont tenté de s'en prendre aux postes de contrôle de la ville, mais leur plan a échoué « grâce à la vigilance des gardes déployés dans ces quartiers », a expliqué à Diyaruna Farhad Khoja, officier des Forces démocratiques syriennes (FDS).

De féroces combats s'ensuivirent, lors desquels les assaillants lancèrent plusieurs grenades, a-t-il ajouté, précisant que les combats s'étaient accompagnés d'une coupure totale de courant.

Les magasins ont rouvert leurs portes sur l'une des principales places d'al-Raqqa, où les travaux de réparation et de construction battent leur plein. [Photo fournie par le conseil militaire d'al-Raqqa]

Les deux éléments de l'EIIS impliqués dans cette attaque sont morts en se faisant exploser au rond point d'al-Qadisiyyah (anciennement dénommé al-Bassel) en tentant de franchir les fortifications, a précisé Khoja.

Aucun blessé n'a été à déplorer chez les forces de sécurité, a-t-il précisé, mais certains des membres des forces de défense ont subi des blessures légères causées par des éclats.

Une attaque qui suit une période de calme

Les civils de la ville ont eu peur pour leur sécurité, a expliqué Khoja.

Le son des tirs et des explosions a duré jusqu'à mercredi matin dans le cadre d'une vaste opération de ratissage menée par les forces chargées de défendre la ville, a-t-il continué, avec l'appui de forces supplémentaires venues dans la ville pour leur prêter main forte.

Les habitants d'al-Raqqa ont été très perturbés par cette attaque, a-t-il poursuivi, qui faisait suite à une période de calme dans la ville, où la vie est progressivement revenue à la normale depuis que les FDS et les forces de la coalition internationale ont chassé l'EIIS en octobre 2017.

La ville dispose désormais d'un approvisionnement en eau potable et d'une électricité quasi régulière, les écoles ont rouvert, et les décombres consécutifs aux combats ont été retirés de nombreuses zones pour permettre la reconstruction, a ajouté Khoja.

Les marchés de la ville ont retrouvé leur activité, où se regroupent de nombreux clients venus à la fois d'al-Raqqa et des villages et localités alentour, a-t-il conclu.

Aimez-vous cet article?
0

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire
Captcha