http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2019/09/24/feature-02

×
×
Sécurité |

Les FDS continuent la traque des cellules dormantes de l'EIIS

Waleed Abou al-Khair au Caire

image

Les Forces démocratiques syriennes montrent des armes et des munitions qu'elles ont saisies à des cellules dormantes de l'EIIS dans la campagne de l'est de Deir Ezzor. [Photo fournie par les Forces démocratiques syriennes]

Les Forces démocratiques syriennes (FSD) et leurs alliés continuent d'effectuer des opérations de sécurité contre les cellules dormantes et les éléments restants de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) dans les régions de Syrie qu'ils contrôlent, a fait savoir un officier des FSD.

La province de Deir Ezzor et la région d'al-Raqqa, ancien bastion de l'EIIS, ont été au centre de ces opérations, a déclaré à Diyaruna Farhad Khoja, officier des FDS.

Les raids menés ces derniers jours ont entraîné la mort ou l'arrestation de plusieurs éléments de l'EIIS, a-t-il indiqué, avant qu'ils ne puissent mener des attaques potentielles contre des civils, les FDS ou les forces kurdes.

L'opération la plus récente a été menée par des unités antiterroristes des FSD en coopération avec les Asayesh (forces de sécurité kurdes) et d'autres groupes alliés, avec le soutien de la coalition internationale, a indiqué Khoja.

image

L'émir de l'EIIS Abdoul Rahman Ali Saleh, également connu sous le nom d'Abou Mohammed al-Homsi, a été arrêté près de la ville syrienne d'al-Tabqa. [Image tirée d'une vidéo de l'agence de presse Hawar qui comprend les aveux d'al-Homsi]

Cela a mené à l'arrestation d'un émir de l'EIIS, Khalil Hamad Hamadeh, dans la ville de Markada, et à la saisie de documents l'impliquant dans des attentats à la bombe qui ont eu lieu dans la région d'al-Shaddadi, a précisé Khoja.

L'émir de l'EIIS Abdoul Rahman Ali Saleh, aussi appelé Abou Mohammed al-Homsi, a également été arrêté près de la ville d'al-Tabqa dans la province d'al-Raqqa.

De plus, une cellule de l'EIIS forte de trois membres a été arrêtée à Abou Khashab, dans la province rurale de Deir Ezzor, a-t-il ajouté, notant que cette cellule avait assassiné en décembre 2018 Marwan al-Fatih, coprésident du conseil législatif de Deir Ezzor.

Par ailleurs, quatre éléments de l'EIIS ont été arrêtés lors d'un raid mené dans le village de Raqqa al-Samra, dans l'est de la province rurale d'al-Raqqa, a-t-il déclaré.

Un autre élément de l'EIIS, Kamal Jumaa al-Jojah, a été arrêté à son domicile dans la ville d'al-Raqqa près de la mosquée Othman ben Affan le mois dernier, a-t-il ajouté.

Alerté par les habitants locaux

Plusieurs attaques ont également été déjouées suite à l'arrestation de quatre éléments de l'EIIS dans la ville d'al-Kashkashiyah, dans l'est rural de Deir Ezzor, a indiqué Khoja.

« Cette opération a été importante, car les FDS ont été alerté de la présence de la cellule par les habitants locaux », a-t-il rapporté.

Après avoir reçu ces informations, une équipe de sécurité a mené les enquêtes nécessaires, a fait savoir Khoja, et un raid a été mené pour arrêter les membres de la cellule.

Les forces qui ont mené le raid ont saisi des armes et des grenades que possédaient les membres de la cellule, a-t-il indiqué, ajoutant que la cellule semblait avoir l'intention de s'en prendre aux civils de la région.

Khoja a indiqué qu'une autre opération réussie avait été menée dans la ville d'al-Moustariha, près de Manbij, aboutissant à l'arrestation d'un élément de l'EIIS du nom de Mohammed Ali Mahmoud al-Jassim.

Il semblerait qu'al-Jassim ait fui vers Idlib, puis qu'il soit revenu à Manbij pour mener des attaques dans la ville, a précisé Khoja.

Aimez-vous cet article?
1
NON

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire
Captcha