http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2019/08/21/feature-03

×
×
Sécurité |

Les forces d'élite démantèlent une cellule terroriste à Bagdad et dans l'Anbar

Khalid al-Taie

Les forces de sécurité irakiennes arrêtent un groupe d'éléments de l'EIIS accusés d'attentats terroristes à Bagdad. [Photo fournie par le ministère irakien de la Défense]

Le Service antiterroriste d'élite irakien a arrêté dix éléments de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) dans des zones au nord et au sud de Bagdad et dans la province occidentale de l'Anbar, a fait savoir le SAT dans une déclaration mardi 20 août.

Les interpellés « ont fondé une cellule terroriste qui agissaient comme des unités mobiles de l'EIIS effectuant diverses missions pour le groupe », a déclaré mercredi à Diyaruna l'analyste de sécurité Fadel Abou Ragheef.

Ces missions comprenaient la pose d'engins explosifs improvisés (EEI) et la préparation de maisons de repos pour les kamikazes dans la province de l'Anbar et dans les environs de la capitale, a-t-il précisé.

Ces arrestations sont le « résultat des aveux d'un dirigeant de l'EIIS dans la province de Kirkouk qui a été arrêté par les forces de renseignement irakiennes il y a environ un mois », a-t-il fait savoir.

Le 23 juin, des membres du Service antiterroriste ont effectué une mission dans le nord de l'Irak pour éliminer les éléments restants de l'EIIS. [Photo fournie par le Service antiterroriste irakien]

Ce dirigeant de l'EIIS prévoyait une attaque à grande échelle contre la prison d'al-Hout dans la ville de Nassiriyah, dans la province de Dhi Qar, « pour libérer les prisonniers dangereux qui y sont détenus pour terrorisme », a-t-il indiqué.

« Ses aveux ont conduit les forces du SAT à mener une série d'opérations pour traquer les dix membres de la cellule dans différents quartiers de Bagdad et de l'Anbar, ce qui a abouti à leur arrestation », a déclaré Abou-Ragheef.

Répression contre le cercle restreint d'al-Baghdadi

L'opération s'est déroulée un jour après l'annonce par le ministère irakien de la Défense de l'arrestation d'un proche collaborateur d'al-Baghdadi qui occupait le poste de « chef militaire » de l'EIIS dans le secteur Heet à l'ouest de l'Anbar.

Shaaban Nasser Arzik Hammadi est connu pour son « extrême cruauté, son extrémisme et sa conviction absolue dans l'idéologie terroriste [de l'EIIS] », a précisé Abou-Ragheef.

« Il était l'un des principaux dirigeants du diwan al-Jund de l'EIIS et avait participé à de nombreuses batailles du groupe contre les forces irakiennes, et à ses incursions qui ont causé la mort et le déplacement de nombreux habitants de l'Anbar, ainsi que la saisie de leurs maisons et leurs biens », a-t-il déclaré.

L'élimination de ce leader « resserre l'étau sur Abou Bakr al-Baghdadi, leader de l'EIIS, et fait suite à des opérations similaires qui ont mené à la mort et à l'arrestation de plusieurs personnalités de premier plan qui lui sont proches », a-t-il ajouté.

L'EIIS a décentralisé ses activités « dans le cadre d'une nouvelle approche qui donne plus d'autorité et de liberté à ses commandants sur le terrain pour gérer leurs unités et décider quand lancer des attaques », a noté Abou Ragheef.

« Mais nos forces de sécurité et nos services de renseignement ne laissent aucune marge de manœuvre aux terroristes », a-t-il affirmé.

Aimez-vous cet article?
2

4 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire
Captcha
| 2019-09-09

Que Dieu vous donne la victoire! Ne leur donnez pas de chance. Combattez les où qu'ils soient car ils ont détruit l'Irak et son peuple.

Répondre
| 2019-09-02

Que Dieu bénisse vos efforts!

Répondre
| 2019-09-01

Je suis un soldat de la 44e brigade du 3e régiment de la 11e Division. Je travaille dans le service de renseignement. J'espère être avec vous lors des prochaines opérations. J'espère que vous serez victorieux, si Dieu le veut.

Répondre
| 2019-08-30

Que Dieu bénisse vos efforts! Qu'il vous protège et vous donne la victoire!

Répondre