http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2019/04/16/feature-04

Sécurité |

Les forces irakiennes augmentent leurs attaques contre les derniers éléments de l'EIIS dans l'Anbar

Khalid al-Taie

Voulez-vous faire du français votre langue par défaut, sur ce site? Se connecter via Facebook

Des membres de la force spéciale de la police de l'Anbar ont arrêté un élément de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) lors d'une opération de sécurité dans le désert occidental de l'Anbar. [Photo fournie par la Direction de la police de l'Anbar, publiée le 13 avril 2019]

Les responsables de la sécurité de la province de l'Anbar ont intensifié leurs opérations de traque des éléments restants de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) au cœur du désert de l'ouest de la province, près de la frontière avec la Syrie.

Ils ont également demandé aux habitants de rester loin des zones désertiques isolées, afin d'éviter de devenir la cible des membres de l'EIIS.

Depuis près d'une semaine, les forces de sécurité lancent des attaques terrestres et aériennes contre des commandants et des repaires de l'EIIS au cœur du désert, a rapporté mardi 16 avril le président de la commission pour la sécurité du conseil provincial de l'Anbar, Naeem al-Koud à Diyaruna.

Un hélicoptère irakien effectue une mission de recherche dans le désert occidental de l'Anbar. [Photo fournie par la Direction de la police de l'Anbar, publiée le 13 avril 2019]

Ces actions sont entreprises conjointement par les commandements opérationnels de l'Anbar et d'al-Jazeera et des éléments des forces d'élite de la police provinciale, a-t-il rapporté, avec une couverture aérienne fournie par l'armée irakienne et la coalition internationale.

La police de l'Anbar a révélé le 12 avril le nom de trois kamikazes de l'EIIS tués lors d'une récente opération à al-Husseiniyat, dans l'ouest du désert : Abou Moustafa al-Hayali, Abou Hajir al-Sinjari et Abou Bashir al-Muhammedi.

Deux dangereux terroristes recherchés par la justice, Riyad Kamil Shatran al-Marawi (Rabadi) et Abdoul Salam Mohammed Mousallim al-Karbouli, ont également été arrêtés lors de cette opération, en compagnie de plusieurs suspects.

Cette opération a permis d'opérer « la destruction de cinq maisons de repos, l'incendie de divers véhicules et motos, et la saisie de plusieurs armes en possession des terroristes », selon le communiqué de la police.

Les déplacements suspects sont immédiatement ciblés

« Ces opérations préventives de sécurité ont paralysé les déplacements des éléments restants de l'EIIS qui se cachent dans le désert », a fait savoir al-Koud, et « elles se poursuivront jusqu'à ce que le dernier terroriste soit mort ».

Les informations de la sécurité et des renseignements indiquent que les derniers éléments de l'EIIS « ont interrompu tous leurs déplacements et ne se risqueront sous aucune circonstance à aller dans des zones exposées », a-t-il affirmé.

« Les déplacements et les activités suspects sont désormais immédiatement détectés et ciblés par des avions et des unités militaires déployés en grand nombre dans les régions désertiques », a-t-il expliqué, appelant les habitants à coopérer avec les services de sécurité pour renforcer la stabilité de leur province.

« Cette intensification des attaques est destinée à débarrasser ces zones de la présence d'éléments ou de cellules terroristes, et à les condamner à mourir dans leurs trous, sans leur donner la moindre chance de survie », a-t-il conclu.

Voulez-vous faire du français votre langue par défaut, sur ce site? Se connecter via Facebook
Aimez-vous cet article?
74
4

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire Captcha