http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2019/03/12/feature-03

Sécurité |

Quatre combattants de l'EIIS tués par une frappe au sud d'al-Rutba

Khalid al-Taie

Di icons tw 35 Di icons fb 35

Un hélicoptère de l'armée irakienne escorte des unités militaires qui progressent dans le désert d'al-Rutba, le 5 octobre 2018. [Photo fournie par le ministère irakien de la Défense] 

Quatre membres de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) ont été tués lundi 11 mars par une frappe aérienne de la coalition internationale qui visait leur base dans la région désertique située au sud d'al-Rutba, dans l'ouest de l'Anbar, a indiqué un responsable local.

« Un appareil de la coalition a bombardé une base secrète de l'EIIS dans le désert au sud d'al-Rutba », a expliqué à Diyaruna Imad Meshaal al-Dulaimi, maire du district d'al-Rutba.

« Ce bombardement, effectué en coordination avec les forces irakiennes, a permis de neutraliser quatre terroristes qui se cachaient dans ce site », a-t-il ajouté.

Des officiers irakiens interrogent un habitant local dans une zone désertique au sud d'al-Rutba, lors d'une campagne de sécurité destinée à chercher les derniers éléments de l'EIIS, le 29 novembre 2018. [Photo fournie par le commandement des opérations dans l'Anbar]

Les corps de ces combattants, qui n'ont pas été identifiés par leurs noms ou leurs nationalités, ont été transférés mardi d'al-Rutba à l'hôpital général de Ramadi, a-t-il poursuivi.

« Cette attaque s'inscrit dans le cadre d'une opération de sécurité lancée par des unités de l'armée irakienne il y a quatre jours et qui est toujours en cours », a précisé al-Dulaimi.

Cette opération, qui regroupe des unités du commandement des opérations dans l'Anbar, des gardes-frontières (Zone 5), la police locale et des combattants tribaux » vise à mettre fin à toute présence des résidus de l'EIIS dans les régions désertiques au sud d'al-Rutba », a-t-il poursuivi.

La zone d'opérations s'étend jusqu'à la frontière irakienne avec l'Arabie saoudite, a-t-il ajouté.

Les forces de sécurité avancent profondément dans ce terrain désertique dans plusieurs zones, en particulier Wadi al-Hazimi, al-Jalabat et al-Hashisha, avec une couverture aérienne irakienne et de la coalition, a poursuivi al-Dulaimi.

Ces quelques derniers jours, elles ont réussi à détruire trois véhicules abandonnés et une maison de repos également abandonnée composée de trois tentes, a-t-il ajouté.

Le Régiment d'urgence tactique de la police de l'Anbar a pour sa part procédé à des largages à proximité de cibles situées dans le désert, qui ont permis l'arrestation de dix suspects, a-t-il ajouté.

Traque des derniers éléments de l'EIIS

« Les forces de sécurité traquent les résidus terroristes et leurs repaires dans les régions désertiques qui s'étendent sur une vaste zone géographique, dont certaines n'avaient pas encore été atteintes », a ajouté al-Dulaimi.

Ce déploiement des forces de sécurité a repoussé la menace de l'EIIS loin d'al-Rutba et des villages environnants, a-t-il précisé, ajoutant que « ce vaste désert se referme désormais sur les terroristes ».

Les éléments de l'EIIS ont été contraints de se disséminer « par suite du siège et des frappes successives de nos forces et des appareils de la coalition », a-t-il ajouté.

Le 19 février, les forces irakiennes ont découvert les corps de six Irakiens qui faisaient partie des douze personnes enlevées dans la région désertique d'Um Jadhan, entre al-Rutba et al-Nukhaib, alors qu'ils cherchaient des truffes.

Leurs ravisseurs ont relâché deux des captifs, mais le sort des quatre autres, dont deux frères, reste incertain.

Aimez-vous cet article?
14
2
Di icons no

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire Captcha