http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2018/12/10/feature-01

Sécurité |

Les bombardements du régime déclenchent des déplacements à Idlib

Waleed Abou al-Khair au Caire

Se connecter via Twitter Se connecter via Facebook

Des membres de la défense civile (Casques blancs) aident une famille dans la campagne d'Idlib à vider le contenu de leur maison afin de partir vers l'intérieur de la province. [Photo fournie par Haisam al-Idlibi]

Les signes d'une crise humanitaire commencent à apparaître dans les campagnes d'Hama et d'Idlib, des déplacements de plus en plus importants étant alimentés par des bombardements permanents du régime syrien et ses milices affiliées, a rapporté un militant local à Diyaruna.

L'intérieur de la province d'Idlib commence à être débordé de déplacés internes (DI) venus des campagnes d'Idlib et d'Hama à cause des bombardements en cours, a indiqué le militant Haisam al-Idlibi.

Cela s'est poursuivi malgré le fait que ces zones se trouvent dans la zone démilitarisée et sont concernées par un cessez-le-feu, a-t-il précisé à Diyaruna.

Une famille déplacée de la campagne d'Idlib à bord d'un camion avec ses possessions. [Photo fournie par Haisam al-Idlibi]

« En moins d'un mois, 5 000 familles auraient été déplacées de cette zone », a-t-il déclaré, « et sont confrontées à de nombreuses difficultés, en particulier à celle de trouver un logement ».

Beaucoup d'entre elles ont été contraintes de dormir dehors, confrontées à un climat rude et un manque de chauffage, de couvertures, de vêtements, de soins médicaux et de nourriture.

Face à une nouvelle vague de déplacements, les conseils locaux ne sont plus en mesure de fournir de l'aide aux DI, et ils préviennent que d'autres vagues de déplacés vont arriver, a rapporté al-Idlibi.

Appel urgent à l'aide

Le conseil local de Maarat al-Numan a lancé un appel à l'aide aux organisations humanitaires à cause des conditions auxquelles sont confrontés les DI.

Le conseil a demandé une aide humanitaire d'urgence au vu de l'arrêt quasi total du travail humanitaire dans la région, a ajouté al-Idlibi.

« En plus des déplacements en cours, de nombreux civils sont blessés quotidiennement dans les hostilités, dont beaucoup d'enfants », a-t-il indiqué.

Parmi les zones sous bombardement constant se trouvent la campagne de l'est de Maarat al-Numan, y compris Jarjanaz, et des villes de la campagne sud d'Idlib, dont Khan Sheikhun, al-Tamanaa, al-Farja, Umm Jalal, Sukayk, et Maan.

Les villages pris sous le feu dans la campagne du nord d'Hama incluent Tal Sakhr, Hasraya, al-Arbaeen, al-Teh, Tahtaya, al-Jaysiyyat, Hesh al-Sharqiya, al-Latamnah, al-Ziyara et Morek, a ajouté al-Idlibi.

Les batteries d'artillerie qui font pleuvoir les obus sur la région se trouvent dans les villes de Maardes, surplombant toute la région, et de Jubbayn, toutes deux dans la campagne du nord d'Hama, a-t-il rapporté.

Se connecter via Twitter Se connecter via Facebook
Aimez-vous cet article?
2
0

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire Captcha