http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2016/06/03/feature-01

Sécurité |

2016-06-03

Destruction des capacités de l'EIIL par l'aviation irakienne à Falloujah

Di icons tw 35 Di icons fb 35

L'aviation irakienne a largué des tracts sur Falloujah demandant aux habitants de rester éloignés des bases de « l'État islamique en Irak et au Levant ». [Photo fournie par le ministère de la Défense]
L'aviation irakienne a largué des tracts sur Falloujah demandant aux habitants de rester éloignés des bases de « l'État islamique en Irak et au Levant ». [Photo fournie par le ministère de la Défense]

Les forces aériennes irakiennes jouent un rôle décisif dans la bataille pour la libération de Falloujah des mains de « l'État islamique en Irak et au Levant » (EIIL) par le soutien essentiel qu'elles apportent aux troupes au sol, expliquent les autorités.

Les forces irakiennes sont engagées depuis le 22 mai dans une offensive militaire de grande ampleur destinée à chasser l'EIIL de Falloujah, l'un des derniers bastions forts du groupe en Irak.

« Les appareils de l'armée de l'air irakienne ont été engagés dans la lutte contre l'EIIL bien avant le début de l'opération de libération de Falloujah », a expliqué le lieutenant général Anwar Hama Amin, commandant des forces aériennes.

Mais avec le début de l'opération « Briser le terrorisme » visant à reprendre Falloujah, a-t-il ajouté, « nous avons accentué nos frappes, qui se déroulent désormais 24 heures par jour ».

« Tout mouvement des éléments terroristes est maintenant visé directement et nous ne leur donnons pas la possibilité de respirer, de se regrouper et de prendre position pour attaquer nos forces », a-t-il expliqué à Mawtani.

« Nous avons frappé des cibles vitales de l'ennemi dans et autour de Falloujah », a-t-il indiqué, « notamment des ateliers de fabrication de véhicules piégés et d'engins explosifs improvisés (EEI), des caches d'armes et de matériel, des centres de contrôle et des bases de regroupement des kamikazes, qu'ils appellent des "maisons d'hôtes" ».

Des frappes aériennes détruisent des cibles vitales de l'EIIL

Ces frappes ont porté des coups sévères à l'EIIL, tuant des centaines de ses éléments et anéantissant ses capacités de combat, a ajouté Amin.

Parmi ces cibles se trouvait un atelier de fabrication d'armes chimiques à al-Sajar, un atelier de fabrication de voitures piégées à al-Hay al-Sinaei, et des caches d'armes et de roquettes dans le quartier d'al-Julan, selon un communiqué du commandement conjoint des opérations.

Ces frappes aériennes ont également visé un système de communication et un site où étaient dissimulées des voitures piégées dans le service d'entretien de la compagnie électrique de Falloujah, ainsi qu'une cache de câbles et de détonateurs devant servir à la fabrication de bombes près du pont d'al-Sheiba.

Une autre frappe a détruit un centre de commandement de l'EIIL, tuant dix membres du groupe, a poursuivi le communiqué, ajoutant que les prisonniers qui étaient détenus par l'EIIL dans une prison souterraine secrète située à côté de ce site avaient tous réussi à s'échapper.

« Nos attaques ont semé la confusion dans les rangs des terroristes et les ont fait douter », a ajouté Amin.

« Lorsque Falloujah sera totalement libérée et que les combats seront terminés, les médias pourront voir que les raids aériens se sont concentrés sur des objectifs et des sites soigneusement choisis », a-t-il précisé.

Ces frappes sont effectuées avec prudence, pour éviter la mort de civils et la destruction des infrastructures, a-t-il ajouté.

« Avant le début de cette opération militaire, nous avons demandé aux habitants, par le biais de tracts largués depuis les airs, de se tenir éloignés des bases de l'EIIL par crainte pour leur sécurité et pour faciliter la traque des terroristes », a expliqué Amin.

Il y aurait environ 50 000 civils bloqués dans Falloujah.

Les forces aériennes continueront d'appuyer les unités au sol « jusqu'à ce que la victoire soit totale et que l'Irak soit débarrassé de la présence de l'EIIL », a-t-il ajouté.

La bataille tourne en faveur de l'Irak

Le soutien de l'aviation irakienne s'est avéré décisif pour faire tourner les combats en faveur de l'Irak, a expliqué à Mawtani Adhal al-Fahdawi, membre du conseil provincial de l'Anbar.

« Les avions irakiens ont pilonné les repaires et les lignes de défense des terroristes, permettant ainsi aux forces terrestres d'attaquer, de se déployer et de rapidement gagner et garder du terrain », a-t-il précisé.

« Les frappes aériennes ont apporté aux unités au sol une aide primordiale et ont grandement affaibli la résistance de l'ennemi, qui a perdu durant les derniers jours de nombreuses régions qu'il contrôlait autour de Falloujah, en particulier al-Karma, Albu Shajal, Albu Ali, Albu Obaid, Albu Asi, Albu Shihab, Albu Hawa et Albu Bali », a-t-il ajouté.

Les forces de sécurité obtiennent de larges victoires et progressent régulièrement, a-t-il indiqué. « Toutes les villes de nos provinces seront très bientôt libérées des terroristes. »

Ces frappes ont affaibli les capacités de l'EIIL et permis d'accélérer le rythme des victoires, a déclaré Issa Sayer al-Issawi, le maire de Falloujah, à Mawtani.

« Aujourd'hui, grâce à ce soutien aérien, nos forces se rapprochent lentement de la libération totale de Falloujah après avoir réussi ces derniers jours à battre l'EIIL dans les faubourgs de la ville », a-t-il ajouté.

Les zones situées à l'est de Falloujah, comme al-Karma et al-Sajar, jusqu'au pont d'al-Tufaha, la cimenterie, les magasins d'alimentation et de pneus et le quartier d'al-Nuaimiya au sud de la ville, tous ces quartiers sont maintenant sécurisés, a-t-il précisé.

Les forces irakiennes progressent actuellement depuis al-Saqlawiya à l'ouest, tandis que les opérations militaires sont en cours pour nettoyer la zone d'al-Hasa au sud-ouest, a-t-il poursuivi.

« Les gangs terroristes vivent leurs derniers jours à Falloujah », a conclu al-Issawi.

Aimez-vous cet article?

0 Di icons no

0 COMMENTAIRE (S)

* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha