2018-03-09

La lutte contre l'EIIS évolue après les victoires sur le champ de bataille

La lutte contre "l'Etat islamique en Irak et en Syrie" (EIIS) est désormais plus centrée sur la stabilisation des zones capturées et l'identification des combattants étrangers de retour après la capture de Mossoul et d'al-Raqa, ont indiqué les responsables de la coalition jeudi 8 mars.

L'année dernière, l'EIIS a perdu une grande partie du territoire syrien et irakien qu'il avait capturé en 2014, a rapporté l'AFP.

Les forces irakiennes soutenues par les frappes aériennes de la coalition ont expulsé le groupe de Mossoul l'été dernier, tandis que les Forces démocratiques syriennes (FDS) ont pris le contrôle d'al-Raqa dans la Syrie voisine en octobre.

"Malgré l'écrasement du soi-disant califat et l'exposition de son idéologie de mensonge, nous ne devons pas abandonner notre poursuite de ces terroristes apocalyptiques", a déclaré le porte-parole de la coalition, le colonel Ryan Dillon.

Il mentionné les quatre dirigeants de l'EIIS "de grand calibre" qui ont été "éliminés" récemment comme preuve que "nous avons et nous maintiendrons la pression sur eux".

En Irak, la coalition est passé du soutien des forces de sécurité du pays dans les opérations de combat majeures aux «opérations de stabilité», selon Dillon.

"Nous adapterons notre soutien en fonction des exigences irakiennes, en mettant l'accent sur le maintien et la sécurisation des zones libérées", a-t-il indiqué.

Alors qu'en Syrie, la coalition reste axé sur le retrait du groupe de son territoire restant, mais soutient également les FDS "dans la poursuite et le ciblage des combattants terroristes étrangers tentant de s'échapper à travers les pays voisins", a-t-il ajouté.

Aimez-vous cet article?

0 Di icons no
* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha