http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/newsbriefs/2018/02/13/newsbrief-01

2018-02-13

Minister: L'Irak vise à augmenter la production du pétrole à 7 millions de barils

L'Irak, deuxième producteur de pétrole du cartel de l'OPEP, prévoit d'augmenter fortement sa capacité de production à sept millions de barils par jour d'ici 2022, a rapporté l'AFP mardi 13 février.

L'Iraq dispose maintenant d'une capacité de production de pétrole de cinq millions de barils par jour (bpj) mais ne produit qu'un peu plus de 4,7 millions de barils dans le cadre d'un accord de réduction de la production de l'OPEP.

"Notre objectif est d'atteindre sept millions de bpj d'ici 2022", a déclaré le ministre du Pétrole Jabbar al-Luaybi, tout en présentant des projets pétroliers et gaziers disponibles pour les investisseurs privés étrangers.

Al-Luaybi a indiqué que l'Irak dispose 145 milliards de barils de réserves de pétrole brut, mais il est confiant que ce chiffre passera à 250 milliards de barils avec des investissements suffisants.

L'Irak prévoit d'augmenter la production de gaz naturel à 7 milliards de pieds cubes par jour d'ici 2021, contre 2,7 milliards de pieds cubes actuellement, a-t-il ajouté.

Al-Luaybi a appelé les investisseurs étrangers à saisir d'énormes opportunités d'investissement dans le secteur pétrolier et gazier, où des milliards de dollars sont immédiatement requis conformément à un plan de reconstruction irakien.

Il a pris la parole au cours de la deuxième journée de la Conférence internationale du Koweït pour la reconstruction de l'Irak, qui a duré trois jours et où Bagdad espère collecter des promesses de contributions totalisant 88,2 milliards de dollars.

Le ministre a déclaré que les attaques de "l'Etat islamique en Irak et en Syrie" (EIIS) en Irak avaient réduit la capacité de raffinage du pays de 930 000 b/j à seulement 450 000 b/j.

Mais les efforts de reconstruction ont réussi à atteindre 70 000 barils par jour.

Il a mis l'accent sur les plans de construction de sept nouvelles raffineries d'une capacité de production de 700 000 bpj d'ici 2021.

Al-Luaybi a également décrit les plans de construction de nouveaux pipelines et d'installations d'exportation, principalement dans la région du sud riche en pétrole.

Aimez-vous cet article?

0 Di icons no

0 COMMENTAIRE (S)

* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha