2017-12-04

Les bombes dissipe l'illusion de la «désescalade» près de Damas

  • * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE

Trois semaines de bombardements féroces contre la Ghouta orientale en Syrie ont dissipé les illusions d'une trêve durable dans l'enclave d'opposition que Damas semble déterminée à reprendre à tout prix, a rapporté l'AFP lundi 4 décembre.

Une campagne aérienne fulgurante a réduit à néant un accord de «désescalade» dans la Ghouta orientale, alors que les représentants du régime et de l'opposition luttent pour faire avancer les pourparlers de paix à Genève.

Au moins 193 civils, dont 44 enfants, ont été tués dans les trois semaines de raids et d'artillerie du régime syrien dans la région, selon l'Observatoire Syrien des Droits de l'Homme.

Les groupes d'opposition basés dans la région ont également lancé des tirs de roquettes sur Damas, tuant 29 civils et en blessant plus de 200 dans la capitale.

La Ghouta orientale, dernier bastion de l'opposition près de la capitale syrienne, était l'une des quatre «zones de désescalade» convenues en mai par la Russie, l'Iran et la Turquie.

Une diminution de la violence a plus ou moins eu lieu dans les trois autres zones du nord-ouest, du centre et du sud de la Syrie.

Aimez-vous cet article?

Di icons no 0
* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha