Les forces irakiennes font du progrès dans l'opération pour reprendre l'ouest de l'Anbar

  • + AJOUTER UN COMMENTAIRE
  • Imprimer cet article
  • Augmenter Réduire

Les forces irakiennes combattant « l'Etat islamique en Irak et au Levant » (EIIL) dans l'ouest de l'Irak ont repris lundi 9 janvier les deux villages de la province de l'Anbar d'al-Mashak et al-Matbaj, a annoncé le commandant des opérations de l'Anbar.

« Les forces irakiennes ont libéré les deux villages après de violents combats rapides dans lesquels les combattants de l'EIIL étaient forcés à se retirer après seulement six heures de combats avec nos forces », a souligné le commandant des opérations de l'Anbar, le général de division Ismail al-Mahalawi à Diyaruna.

La reprise de ces deux villages, situés entre Haditha et Anah, contrôlé par l'EIIL, « est extrêmement importante puisque nos forces les utiliseront comme base pour avancer vers la libération d'Anah et les autres villes qui sont toujours contrôlées par l'EIIL », poursuit-il.

Les opérations pour reprendre Anah, Rawa et al-Qaïm à l'EIIL ont tué 52 combattants extrémistes dans les quelques jours derniers, d'après le commandement des opérations conjointes.

En coordination avec le Commandement des opérations conjointes et la Force irakienne de l'air, la cellule d'intelligence Faucons du ministère de l'Intérieur a lancé le 5 et 6 janvier des frappes précises et efficaces ciblant les restes de l'EIIL près de Haditha, a annoncé le commandement dans un communiqué.

« Une frappe aérienne près de Haditha a ciblé un site tactique de l'EIIL -- une cache utilisée par les kamikazes -- tuant neuf ... et leur chef Abou Doaa al-Jazrawi », a ajouté le communiqué.

« Une autre frappe aérienne a été menée dans le quartier al-Shishan à Rawa, tuant 20 éléments de l'EIIL », poursuit-il.

« L'un des plus haut éléments tué dans cette frappe était Abou Talha al-Ozbakistani », a souligné le communiqué.

Une frappe aérienne dans le quartier al-Qaïm à Tiwan a ciblé un atelier pour la fabrication d'engins explosifs improvisés (EEI) -- connu sous le nom de l'atelier Abou Mus'ab al-Zarqawi -- tuant huit membres de l'EIIL, a-t-il dit.

Le communiqué a précisé que parmi les morts figurait un haut élément de l'EIIL du nom de Mourad Sabah Awwad al-Fa’ouri Abi Souleiman al-Iraqi.

Les frappes aériennes ont également détruit une maison de repos appartenant à la « soi-disant wilayat al-Fourat et Bagdad » à al-Qaïm, tuant 15 terroristes de l'EIIL et blessant deux autres, a précisé le communiqué.

« L'un des plus haut éléments tués était Omar Hamidi, également connu sous le nom d'Abou Azzam, chargé de la maison de repos », a-t-il dit.

AJOUTER UN COMMENTAIRE (Politique Commentaire) * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE

* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE

Test