Les tribus de Haditha forment une nouvelle force pour combattre l'EIIL


Les combattants tribaux de la nouvelle unité militaire d'Al-Soumoud, qui faisaient partie de la mobilisation tribale de Haditha, ont passé deux mois de formation intensive en décembre. [Photo de la page Facebook de la Brigade de Haditha]

Les combattants tribaux de la nouvelle unité militaire d'Al-Soumoud, qui faisaient partie de la mobilisation tribale de Haditha, ont passé deux mois de formation intensive en décembre. [Photo de la page Facebook de la Brigade de Haditha]

  • + COMMENTAIRE MAINTENANT
  • Imprimer cet article
  • Augmenter Réduire

Une nouvelle force tribale, formée à Haditha, s'efforce de défendre la ville de la province de l'Anbar de toute infiltration et attaque de "l'Etat islamique en Irak et au Levant" (EIIL) et de libérer les parties occidentales de la province encore sous le contrôle du groupe.

L'unité militaire d'Al-Soumoud (résistance), qui a été officiellement lancée le 25 décembre, comprend 120 combattants tribaux et relève des forces tribales de Haditha, a indiqué le chef de l'unité le commandant Bahjat Mohammed Ahmed al-Joughaifi.

Les membres de la nouvelle force, composée de combattants tribaux d'élite qualifiés pour combattre dans diverses conditions, ont récemment terminé deux mois de formation militaire intensive, a-t-il dit à Diyaruna.

"Nos combattants ont reçu une formation physique sévère et ont été formés sur l'utilisation d'armes légères, de lance-roquettes et de mitrailleuses", a-t-il déclaré.

Ils ont également participé à des entraînements sur le ciblage et à la formation des tireurs d'élite et ont appris à mettre en scène des embuscades et à investir des bâtiments, a indiqué al-Joughaifi.

"Ils sont prêts à défendre et à fortifier la ville de Haditha contre les attaques terroristes et à participer aux opérations visant à libérer les régions occidentales de l'Anbar, d'Anah, de Rawa et d'al-Qaïm, les derniers bastions de l'EIIL dans la province", a-t-il ajouté.

'Meilleur soutien aux forces de sécurité'

Les forces tribales se sont avérées être le meilleur soutien pour les forces de sécurité, a souligné Al-Joughaifi, notant qu'au cours des deux dernières années, ces forces ont contrecarré toutes les tentatives de l'EIIL d'occuper Haditha.

La ville était sous le siège de l'EIIL pendant plus de deux ans , mais avait à plusieurs reprises bloqué les tentatives de l'EIIL de prendre le contrôle de celle-ci, même si le groupe était en contrôle de la plupart des villes voisines, dit-il.

"Les combattants tribaux, avec leurs frères dans les forces de sécurité, continuent de contrecarrer les attaques de l'ennemi et à le battre", a noté al-Joughaifi.

"Chaque fois que l'ennemi attaque le rempart formé par nos forces autour de la ville, profitant de l'élément de surprise et des conditions météorologiques, il reçoit une réponse violente de nous et s'enfuit vaincu, traînant la queue de déception entre ses jambes", a-t-il dit.

Les combattants d'Al-Soumoud comptent parmi les 1 200 combattants tribaux qui se sont mobilisés pour protéger Haditha, a déclaré le lieutenant-colonel Nazim al-Joughaifi, officier de renseignement des forces tribales de Haditha.

"La nouvelle force est bien formée par des officiers qualifiés du Commandement des opérations des forces de la Jazeera pour accomplir des tâches spéciales et spécifiques dans la lutte contre les éléments de l'EIIL et la libération des villes occupées", a-t-il indiqué à Diyaruna.

"Les forces de sécurité ont fourni aux combattants d'al-Soumoud des armes modernes et des systèmes anti-char pour améliorer leurs capacités de combat et leur assigner des opérations de qualité", a-t-il fait savoir.

L'EIIL subit de lourdes pertes

Les forces de sécurité et les combattants tribaux protègent Haditha de tous ses côtés, dans un rayon de 80 kilomètres, a déclaré Nazim al-Joughaifi, ajoutant que "les terroristes ne peuvent pas menacer la ville, leurs attaques étant déjouées avant même d'être lancées".

"La semaine dernière, le groupe a tenté d'attaquer Haditha avec plus d'une opération majeure, mais elles ont toutes été déjouées par nos braves hommes et avec l'aide de la force de l'air de l'armée et de la coalition internationale", a-t-il indiqué.

"Les pertes de l'ennemi dans ces batailles étaient très lourdes", a-t-il déclaré, soulignant que plus de 50 véhicules transportant des mitrailleuses, des voitures et des bulldozers piégés ont été détruits.

L'EIIL a également perdu environ 250 de ses combattants au cours de ces opérations, a-t-il dit.

"Haditha n'est pas tombé dans les mains du terrorisme et continuera à résister à l'EIIL", a-t-il affirmé. "Nous, membres tribaux, sommes complètement préparés aujourd'hui à libérer les dernières zones contrôlées par l'EIIL dans l'Anbar".

Des combattants tribaux expérimentés

Al-Soumoud inclut des combattants des tribus d'al-Jaghaifa, d'Albou Nimr et d'autres, selon Khaled Salman, chef du conseil municipal de Haditha.

Avant de rejoindre la nouvelle force, "ces combattants avaient participé en tant que combattants bénévoles dans plusieurs batailles contre les éléments de l'EIIL dans lesquels ils ont acquis l'expertise et les compétences de combat élevées, a-t-il dit à Diyaruna.

Leurs compétences en combat ont augmenté après avoir subi des entraînements "organisés et sophistiqués", a-t-il ajouté, notant que ces combattants sont maintenant "pleinement prêts à mener les opérations les plus risquées contre l'ennemi".

"La situation sécuritaire à Haditha est très bonne grâce au cordon serré par les forces de sécurité et les tribus autour de la ville", a déclaré Salman.

"Les attaques de l'EIIL, en particulier dans les régions de Barwana, Khasfeh et Haqlaniyeh, sont toutes défaillantes", a-t-il déclaré, notant que les forces irakiennes infligent les plus lourdes pertes au groupe et saisissent ses armes et ses véhicules.

AJOUTER UN COMMENTAIRE (Politique Commentaire) * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE

* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE

Test