2016-07-22

Morts de 38 personnes dans l'explosion d'un tunnel à Alep alors que l'ONU appelle à la trêve

Environ quarante combattants pro-régime ont été tués jeudi 21 juillet lorsque des combattants de l'opposition ont fait exploser un tunnel sous une position du régime dans la ville syrienne d'Alep, rapporte l'AFP vendredi.

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme a indiqué que trente-huit membres des forces du régime avaient été tués dans cette explosion, qui a provoqué l'effondrement d'un immeuble dans la vieille ville d'Alep.

Une vidéo publiée en ligne par le groupe d'opposition Thuwwar al-Sham affirme montrer cet incident, où l'on peut voir des membres de ce groupe arpenter un long tunnel et préparer des barils d'explosifs, puis une énorme explosion entraînant l'effondrement d'un immeuble de plusieurs étages, filmé sous divers angles.

Jeudi également, les bombardements du régime ont frappé deux quartiers contrôlés par l'opposition dans l'est d'Alep, tuant quinze personnes, dont six enfants, a indiqué l'Observatoire.

Par ailleurs, les Nations unies ont appelé jeudi à une trêve de 48 heures à Alep pour permettre à l'aide humanitaire d'atteindre quelques 250 000 civils menacés de famine.

Le responsable de l'aide humanitaire onusienne en Syrie, Jan Egeland, a déclaré que les agences d'aide étaient prêtes à envoyer leurs fournitures dans les quartiers est de la ville contrôlés par l'opposition, mais que la violence qui fait rage avait empêché la marche des convois.

« Le temps presse », a-t-il expliqué, ajoutant que les habitants d'Alep sont « au bord de la famine ».

Aimez-vous cet article?

0 Di icons no
* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha