http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2019/10/04/feature-02?di_exp_001=true&locale_switch_001=true

×
×
Économie |

Examen en cours du plan de reconstruction de la Vieille Ville de Mossoul

Alaa Hussain à Bagdad

Cette photo, prise le 10 août, montre le site endommagé de la Grande Mosquée al-Nouri dans la Vieille Ville de Mossoul, et la base de son minaret al-Hadba. [Safin Hamed/AFP]

Le gouvernement irakien examine un nouveau plan de reconstruction de la Vieille Ville de Mossoul, qui avait été sérieusement endommagée lors des combats pour chasser « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) en 2017.

Les responsables expliquent que ce projet sera financé par un programme soutenu par le budget fédéral, les pays donateurs et des organisations de soutien à la reconstruction en Irak.

Le « Projet Vieille Ville » a été monté après des études et des consultations intensives avec le gouvernement irakien, a précisé à Diyaruna Radwan al-Shahwani, directeur de la municipalité de Mossoul.

Il a été présenté au gouvernement irakien pour accord formel, a-t-il poursuivi.

Une fois approuvé, a-t-il continué, la première étape consistera à organiser et mettre en œuvre une campagne à grande échelle pour retirer tous les gravats restants de la Vieille Ville, sous la supervision directe des autorités locales de Ninive.

La seconde phase consistera à élaborer un plan de reconstruction de la Vieille Ville qui servira de guide à la reprise des services.

Pour ce faire, Ninive a obtenu l'autorisation du ministère de la Construction et du Logement, chargé de développer l'aménagement urbain, a-t-il expliqué.

Les travaux seront mis en œuvre en coordination avec la Direction de la Planification urbaine, a ajouté al-Shahwani.

Ces phases seront deux des étapes les plus importantes du projet de reconstruction, qui se poursuivra ensuite sur la base des priorités spéciales et en fonction de calendriers qui seront fixés ultérieurement, a-t-il indiqué.

Création d'emplois locaux

Toutes les visions et les propositions relatives au projet présentées par les autorités locales de Mossoul ont été soumises au gouvernement et sont en cours d'examen, a expliqué à Diyaruna le vice-ministre des Migrations Jassim al-Attiyah.

Al-Attiyah, qui s'était rendu à Mossoul le 8 septembre pour discuter de ce projet, a expliqué que le gouvernement allouera par la suite un budget spécial à la mise en œuvre des projets et nommera une administration locale chargée de superviser et d'exécuter les travaux.

Ces projets devront faire appel à une main d'œuvre locale, a précisé Shifa Taha, président de la Fédération générale des syndicats (FGS) à Mossoul.

Cela apportera aux habitants de la ville un « bénéfice social » en plus des avantages économiques provenant de la reconstruction, a-t-il expliqué à Diyaruna.

Il a demandé que les autorités locales de Ninive impliquent la FGS dans tous les nouveaux projets de reconstruction dans la province.

Le code du travail irakien exige des entreprises étrangères opérant dans le pays qu'elles fassent appel à de la main d'œuvre locale, a-t-il précisé, soulignant qu'elle doit représenter au moins 52 % de la main d'œuvre utilisée pour chaque projet.

Aimez-vous cet article?
0

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire
Captcha