http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2019/08/12/feature-01?di_exp_001=true&locale_switch_001=true

×
×
Sécurité |

Prise d'une ville par les forces du régime dans le sud d'Idlib en Syrie

Waleed Abou al-Khair au Caire et AFP

La ville d'al-Hobeit, dans le sud-ouest de la province d'Idlib, présente les dégâts infligés par les frappes aériennes russes et syriennes. [Photo diffusée sur les réseaux sociaux]

Les forces du régime syrien et leurs milices alliées ont progressé dans la province rurale d'Idlib cette fin de semaine, et ont capturé dimanche 11 août à l'aube la ville stratégique d'al-Hobeit, dans le sud-ouest de la province, et ont avancé jusqu'à sept kilomètres de Khan Sheikhun.

La première avancée terrestre du régime syrien dans Idlib depuis plus de trois mois a comporté de féroces affrontements avec Tahrir al-Sham et d'autres groupes armés présents dans la région.

« Les frappes aériennes intenses du régime et de la Russie qui ont pilonné la région ont ouvert la voie à cette avancée terrestre », a expliqué à Diyaruna le militant à Idlib Moussab Assaf.

Al-Hobeit est un passage vers d'autres localités stratégiques importantes, notamment Khan Sheikhun, et a été pilonné quotidiennement par des frappes aériennes, a-t-il ajouté.

Des soldats du régime syrien vus ici après leur entrée dans la ville d'al-Hobeit, dans la province d'Idlib. [Photo diffusée sur les réseaux sociaux]

De la fumée s'élève après une frappe aérienne russe sur la ville d'al-Hobeit, dans le sud de la province rurale d'Idlib, avant qu'elle ne tombe aux mains des forces du régime. [Photo diffusée sur les réseaux sociaux]

Plus de 130 combattants des deux camps ont été tués durant le weekend dans cette région à cheval sur les provinces d'Idlib et de Hama, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'homme.

Selon le bilan établi par l'observatoire, 70 combattants ont été tués samedi, dont 32 parmi les forces prorégime, les 38 autres appartenant à Tahrir al-Sham.

Dimanche, ce sont au moins 61 autres combattants, dont 21 parmi ceux du régime, qui ont été tués lors de ces combats, a ajouté le directeur de cet observatoire Rami Abdel Rahman.

L'observatoire a également rapporté que deux civils, dont un enfant, ont été tués par les frappes aériennes du régime et de la Russie dimanche dans le sud de la province d'Idlib.

Assaf a ajouté à Diyaruna que le nombre de pertes civiles était très faible dans la mesure où les frappes des mois précédents avaient contraint la grande majorité des habitants à fuir la région.

Les villes et les villages de Madaya, Kafr Sijnah, Hish, Hazarin et Hass ont également été pris sous d'intenses frappes, a poursuivi Assaf, ainsi que Tarmala, al-Tamanah, Khan Sheikhun, Kafr Nabl, al-Nafir et Maarzita.

Des combats féroces sont en cours autour de la ville de Sukayk et à Tal Sukayk, une colline stratégique, a-t-il conclu, et les forces du régime progressent en direction de Tal Sukayk alors que Tahrir al-Sham et ses alliés tiennent toujours Sukayk.

Aimez-vous cet article?
0

1 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire
Captcha
| 2019-08-13

Pourquoi ne publiez-vous pas Diyaruna sur Telegram?

Répondre