http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2019/07/09/feature-02?di_exp_001=true&locale_switch_001=true

×
×

Politique |

Les autorités religieuses irakiennes restent neutres face à la crise iranienne

Alaa Hussain à Bagdad

Se connecter via Twitter Se connecter via Facebook

Un religieux chiite irakien prononce le sermon du vendredi à Kerbala. [Photo extraite de la page Facebook du mausolée de l'Imam Hussein]

Les plus éminents religieux chiites irakiens ont pris leurs distances par rapport à l'Iran pendant la crise qu'il traverse actuellement avec la communauté internationale en n'appelant pas leurs fidèles à soutenir la République islamique, ont fait savoir des responsables religieux.

De hauts responsables religieux, parmi lesquels Ali al-Sistani, se sont abstenus d'appeler leurs fidèles à soutenir l'Iran dans son impasse actuelle avec les États-Unis, ont-ils rapporté, soulignant que les autorités religieuses en Irak maintiennent une politique de neutralité.

La position d'al-Sistani, transmise lors des sermons du vendredi, appelle à ne pas intervenir dans les affaires intérieures d'autres pays, a déclaré Cheikh Alaa al-Rubaie, membre du Comité d'aide du bureau d'al-Sistani.

Al-Sistani souligne dans ses sermons qu'il veut tenir l'Irak à l'écart des crises régionales, a indiqué al-Rubaie à Diyaruna.

Cette position de neutralité et de non-alignement est pratiquée par les autorités chiites et sunnites en Irak, a déclaré à Diyaruna le porte-parole de Dar al-Ifta en Irak, Amer al-Bayati.

« Le discours religieux modéré joue un rôle important dans la réforme de la société et le changement des idées déviantes qui visent à entraîner le pays sur une voie difficile », a-t-il affirmé.

La rhétorique modérée adoptée par l'autorité religieuse de Nadjaf et l'establishment sunnite, représenté par le mufti sunnite d'Irak Cheikh Mahdi al-Sumaidie, « empêchera d'immenses souffrances causées par la guerre et l'instabilité interne », a-t-il ajouté.

Al-Bayati a appelé les Irakiens à suivre les conseils des autorités religieuses « plutôt que ceux qui veulent pousser les jeunes Irakiens dans des affrontements qui soutiennent des parties extérieures ».

Neutralité religieuse

Les autorités religieuses irakiennes font preuve de sagesse face aux tensions avec l'Iran, en appelant à la retenue plutôt qu'à une ferveur religieuse qui pourrait déstabiliser l'Irak, a déclaré l'analyste de sécurité Ghanim al-Aifan à Diyaruna.

La position politique des hautes autorités religieuses en Irak « a toujours été de placer les intérêts de l'Irak au-dessus de tout le reste », a-t-il déclaré, notant que cela est particulièrement manifeste depuis la montée des tensions avec l'Iran.

L'establishment religieux de Nadjaf a une vision religieuse particulière qui tient compte de la réalité politique du pays, a-t-il poursuivi.

Les religieux estiment que l'Irak sera exposé à un grave danger s'il prend parti dans des conflits étrangers, a-t-il conclu ; c'est la raison de sa neutralité face aux tensions entre les États-Unis et l'Iran.

Se connecter via Twitter Se connecter via Facebook
Aimez-vous cet article?
24
4

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire Captcha