http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2019/04/22/feature-01?language_switcher=true

×
×
Sécurité |

Le « chef de la sécurité » de l'EIIS tué dans les monts Hamrin

Khalid al-Taie

Deux membres du Service antiterroriste d'Irak participent à un raid contre un repaire de l'EIIS dans les monts Hamrin le 14 avril dans la province de Diyala. [Photo fournie par les services antiterroristes irakiens]

Dimanche 21 avril, les services antiterroristes irakiens (CTS) ont annoncé avoir abattu le « chef de la sécurité » de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) dans la province de Diyala.

L'attaque a été lancée dans les monts Hamrin par une force spéciale des CTS, en coordination avec des appareils de la coalition internationale, a fait savoir à Diyaruna le porte-parole des CTS Sabah al-Numan.

Lors de cette opération, les soldats ont abattu Nihad Ahmed Abdoul Salam al-Karawi, alias Abou Idris, un Irakien originaire de la ville de Jalulaa à Diyala.

Il avait été « chef de la sécurité » de la « Wilayat Diyala » du groupe.

Des membres des forces spéciales autour d'un stock de téléphones portables et de documents trouvés dans un repaire de l'EIIS le 11 avril dans les monts Hamrin. [Photo fournie par les services antiterroristes irakiens]

« Ce terroriste très dangereux était une figure essentielle du groupe et le cerveau de nombreux crimes terroristes commis à Diyala et Kirkouk, notamment l'enlèvement et le meurtre de civils l'année dernière sur la route reliant Bagdad à Kirkouk », a rapporté al-Numan.

Al-Karawi était également « impliqué dans de nombreuses attaques contre des casernes des forces de la mobilisation tribale et de la police fédérale dans des villes et des villages près de Hamrin », a-t-il ajouté.

« Ce terroriste était connu pour sa grande prudence lors de ses déplacements d'un endroit à un autre », a-t-il déclaré, mais il était surveillé par les services antiterroristes depuis longtemps.

Les CTS attaquent les cellules de l'EIIS

Cette opération s'inscrivait dans le cadre d'une série d'opérations de sécurité dans les monts Hamrin depuis plus de dix jours, a indiqué al-Numan.

Au cours de ces opérations, « nous avons abattu de hauts dirigeants de l'EIIS, mis la main sur des téléphones, des documents et des informations sur les activités et les déplacements des derniers éléments [de l'EIIS], et nous avons contrecarré leurs plans », a-t-il précisé.

« Nos efforts pour éliminer les cellules terroristes se poursuivent », a-t-il ajouté, soulignant que les CTS s'attachent avant tout à découvrir les cellules dormantes et actives de l'EIIS et à les attaquer lors d'opérations rapides et discrètes.

Les CTS ont récemment acquis du matériel technique moderne pour les aider dans leurs activités de surveillance et de traque des éléments restants de l'EIIS, a rapporté al-Numan.

L'acquisition de renseignements a également été améliorée par la coordination d'informations et l'échange d'expérience entre les CTS et les agences antiterroristes étrangères, a-t-il rapporté.

Les membres de ces services ont acquis des compétences de combat de haut niveau lors de la guerre avec l'EIIS, a-t-il conclu, et ils suivent une formation et un développement constants avec l'aide des forces de la coalition afin d'améliorer leur efficacité et leur préparation.

Aimez-vous cet article?
4

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire
Captcha