http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2019/03/14/feature-05?di_exp_001=true

×
×
Sécurité |

L'Irak utilise des combattants Sahwa pour sécuriser la province de Diyala

Khalid al-Taie

Des sages de la tribu et les forces de sécurité participent à une conférence conjointe dans la province de Diyala afin de discuter des actions visant à éliminer le terrorisme, sur cette photo publiée sur internet le 22 septembre 2018. [Photo fournie par le ministère irakien de la Défense]

Les combattants tribaux irakiens Sahwa participent de nouveau au maintien de la sécurité dans plusieurs régions de la province de Diyala, a fait savoir mercredi 13 mars le commandement des opérations de Diyala.

« Nous disposions au total de 2541 combattants Sahwa venus de différentes tribus », a indiqué à Diyala le commandant et major général Abdoul Mohsen al-Abbasi.

« Nous avons renouvelé leurs contrats pour cette année, après avoir versé à chaque élément toutes les soldes en attente de 500 000 dinars irakiens (420 USD) par mois », a-t-il rapporté.

Ces combattants sont enrôlés dans les forces de sécurité et sont déployés dans tout Diyala, a-t-il indiqué, y compris dans les villes de Khan Bani Saad, al-Khalis, Shahraban, et les villages au sud de Bahraz, au sud de Baladruz et d'al-Muqdadiya.

En redéployant les combattants Sahwa, les responsables militaires cherchent à mobiliser la population locale et à renforcer sa participation dans le maintien de la sécurité de ses régions contre la menace des éléments restants de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS), a expliqué al-Abbasi.

« Nous voulons que les habitants participent aux efforts pour imposer la sécurité, et qu'ils nous aident dans la lutte contre les cellules dormantes [restantes], notamment dans les villages agricoles et les zones désertiques », a-t-il indiqué.

D'autres membres de tribus ont rejoint les rangs des forces de mobilisation tribale, a-t-il fait savoir, et au total 6500 combattants de ce type sont inscrits et reçoivent un salaire mensuel.

Ils se battent également aux côtés des forces irakiennes et tiennent divers secteurs de sécurité, a poursuivi al-Abbasi.

Le commandement des opérations conjointes et le chef d'état-major de l'armée sont déterminés à accueillir tous les combattants tribaux et à répondre à tous leurs besoins, a-t-il souligné.

Les Sahwas sont des formations tribales apparues en 2007 dans la province de l'Anbar et qui se sont par la suite étendues dans les provinces de Diyala, Salaheddine et Ninive, et aux abords de Bagdad.

Les combattants Sahwa ont réussi en peu de temps à chasser al-Qaïda de leurs régions, mettant ainsi fin à la violence sectaire qui ravageait le pays à l'époque, et qui avait causé la mort de milliers de personnes.

Aimez-vous cet article?
2

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire
Captcha