http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2018/12/07/feature-02

Sécurité |

2018-12-07

Un membre de l'EIIS accusé du meurtre de membres de la tribu Albou Nimr arrêté dans l'Anbar

Di icons tw 35 Di icons fb 35

Les forces de sécurité arrêtent un membre de « l'État islamique en Irak et en Syrie » soupçonné d'avoir commis des crimes dans la ville de Heet, dans l'ouest de l'Anbar. [Photo fournie par la Direction de la police de l'Anbar]
Les forces de sécurité arrêtent un membre de « l'État islamique en Irak et en Syrie » soupçonné d'avoir commis des crimes dans la ville de Heet, dans l'ouest de l'Anbar. [Photo fournie par la Direction de la police de l'Anbar]

Les forces irakiennes ont arrêté un membre de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) accusé d'avoir tué dix membres de la tribu Albou Nimr, a déclaré un responsable de la province de l'Anbar vendredi 7 décembre.

« Les forces de sécurité de l'Anbar ont réussi, après de sérieux recoupements de renseignements, à arrêter un dangereux membre de l'EIIS », a expliqué à Diyaruna Naeem al-Koud, président de la commission pour la sécurité du conseil provincial de l'Anbar.

Cet activiste avait participé aux massacres commis par l'EIIS contre des membres de la tribu Albou Nimr, a-t-il ajouté.

Entre 2014 et 2015, l'EIIS a procédé à des exécutions de masse d'environ 700 membres de la tribu sunnite d'Albou Nimr qui étaient opposés à son idéologie.

Les plus grandes exécutions ont eu lieu dans la ville de Heet dans l'ouest de l'Anbar, où habitent de nombreuses familles appartenant à la tribu.

Al-Koud, un ancien de la tribu Albou Nimr, a indiqué que cet élément arrêté de l'EIIS, était « accusé d'avoir éliminé dix membres » de la tribu lors de ces massacres, ajoutant qu'il avait reconnu ces crimes lors de son interrogatoire.

Tentatives de l'EIIS de perturber la sécurité

« Les forces de sécurité ont acquis de fortes compétences et une grande expertise dans la traque des terroristes, notamment ceux qui forment des cellules secrètes se cachant parmi les civils », a expliqué al-Koud.

« [Les terroristes] pensent pouvoir survivre longtemps hors de la vue des forces de sécurité et des renseignements, et échapper aux mains de la loi », a-t-il ajouté.

« Mais ils n'y parviennent pas, quelle que soit la manière dont ils essaient », a-t-il ajouté. « Leur sort est de mourir ou d'être jetés derrière les barreaux. »

Al-Koud a mis en garde contre les tentatives de l'EIIL de perturber la sécurité en lançant des attaques terroristes sporadiques.

« Jeudi, des [éléments de l'EIIS] ont envoyé une voiture piégée conduite par un adolescent kamikaze exploser dans la ville de Falloujah », a-t-il expliqué.

Les forces irakiennes ont intercepté la voiture, chargée de près de 100 kilos de dangereux explosifs, avant que son chauffeur âgé de 14 ans n'arrive à entrer dans la ville.

« La vigilance de nos troupes a permis de capturer le chauffeur à son arrivée au poste de contrôle d'al-Muwazafin, à l'entrée ouest de la ville », a ajouté al-Koud.

Lors d'un autre incident survenu la semaine dernière, des éléments de l'EIIS habillés en treillis militaires ont attaqué la maison du moukhtar du village de Qanan dans la ville de Heet, a-t-il poursuivi.

« Les attaquants ont ouvert le feu contre le moukhtar, le tuant et blessant son fils, avant de s'enfuir vers une destination inconnue », a-t-il ajouté.

« Ces attaques terroristes nous ont conduits à recentrer nos efforts pour frapper les éléments restants de l'EIIS et les atteindre lors d'opérations rapides », a-t-il conclu.

Aimez-vous cet article?

2 Di icons no

0 COMMENTAIRE (S)

* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha