Manifestations |

2018-04-16

Tahrir al-Sham attaque Maarat al-Nouman et rompt la trêve

Di icons tw 35 Di icons fb 35

Des jeunes de Maarat al-Nouman assistent à la procession funéraire d'un ami tué dimanche 15 avril lors d'une attaque contre leur ville lancée par Tahrir al-Sham. [Photo fournie par Hani al-Nouman]
Des jeunes de Maarat al-Nouman assistent à la procession funéraire d'un ami tué dimanche 15 avril lors d'une attaque contre leur ville lancée par Tahrir al-Sham. [Photo fournie par Hani al-Nouman]

Tahrir al-Sham a lancé une attaque-surprise pour tenter de s'emparer de la ville de Maarat al-Nouman, dans le nord-ouest de la Syrie, rompant ainsi une trêve avec le Front de libération syrien qui n'aura duré que quelques jours.

Cette attaque a débuté dimanche à l'aube, et les combats se sont poursuivis jusque dans la soirée, a expliqué Hani al-Nouman, un militant de Maarat al-Nouman, à Diyaruna.

Avec cette attaque contre cette ville de la province d'Idlib, Tahrir al-Sham a rompu une trêve qu'il avait conclue avec le Front de libération syrien, une nouvelle alliance regroupant Noureddine al-Zinki, Ahrar al-Sham et d'autres factions de l'opposition.


Des combattants de Tahrir al-Sham dans les rues d'une ville de la province d'Idlib. Cette alliance extrémiste, dominée par l'ancien Front al-Nosra, s'est efforcée de prendre le contrôle de toute la province. [Photo fournie par Hani al-Nouman]

Des combattants de Tahrir al-Sham dans les rues d'une ville de la province d'Idlib. Cette alliance extrémiste, dominée par l'ancien Front al-Nosra, s'est efforcée de prendre le contrôle de toute la province. [Photo fournie par Hani al-Nouman]

Cette offensive a déclenché des combats dans les faubourgs de la ville, qui se sont poursuivis jusque dans la soirée, les combattants du Front de libération syrien bloquant la progression de Tahrir al-Sham.

« Cette attaque a été la plus violente de Tahrir al-Sham à ce jour, le groupe utilisant des véhicules blindés, des chars et de l'artillerie lourde », a poursuivi al-Nouman.

Les combats les plus intenses ont eu lieu dans les faubourgs est, nord et sud de la ville, a-t-il ajouté, notamment près des centrales hydrauliques et d'électricité, et au poste de contrôle d'al-Naoura.

Selon des sources locales, Tahrir al-Sham a perdu plus de 25 combattants dans ces combats, et des dizaines d'autres ont été blessés et plusieurs capturés par le Front de libération syrien, a précisé al-Nouman.

Le Front de libération syrien a perdu trois combattants lors de ces combats.

Un civil de Maarat al-Nouman a été tué et dix autres blessés ; ils sont actuellement soignés dans la ville, a-t-il ajouté.

Les habitants refusent de se soumettre

« Les habitants de Maarat al-Nouman ont d'ores et déjà annoncé leur refus de se soumettre à la loi de Tahrir al-Sham, qui a tenté de contrôler le conseil local et toutes les institutions de services et financières », a rapporté al-Nouman.

Cette initiative était une tentative de soumettre les habitants de la ville et de leur imposer des taxes, a-t-il expliqué, ajoutant que la ville est unanime dans son attitude.

En ce qui concerne les combats en cours, il a indiqué que « bien que le Front de libération syrien leur fournisse un soutien, ce sont les habitants de la ville eux-mêmes qui se battent pour défendre leur ville ».

Cette attaque contre Maarat al-Nouman a été menée en même temps qu'une attaque de Tahrir al-Sham dans le sud rural de la province d'Idlib, a-t-il souligné.

Cette attaque s'est terminée avec la prise de contrôle du point de franchissement de Morak et des villes de Khan Sheikhoun, Sheikh Moustafa, Moqa, Kafr Aïn, Hish, Sahyan, Sheikh Dames, Kafr Mazda, Madaya et al-Ameriyeh.

Tahrir al-Sham reste engagé dans de féroces combats avec le Front de libération syrien dans les faubourgs de Tal Aas, a conclu al-Nouman.

Aimez-vous cet article?

1 Di icons no
* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha