Terrorisme |

2018-02-09

Dix-huit enfants de djihadistes étrangers remis par l'Irak à leurs pays respectifs

Di icons tw 35 Di icons fb 35

Une fillette d'origine tchétchène traitée après avoir été sortie des combats livrés par les forces irakiennes durant leur progression dans Mossoul. [Photo extraite de la page Facebook du Commandement des opérations conjointes]
Une fillette d'origine tchétchène traitée après avoir été sortie des combats livrés par les forces irakiennes durant leur progression dans Mossoul. [Photo extraite de la page Facebook du Commandement des opérations conjointes]

Le gouvernement irakien a remis à leurs pays respectifs 18 enfants d'éléments étrangers de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) tués lors des combats contre l'armée irakienne, a annoncé le gouvernement vendredi 9 février.

« Le ministère du Travail et des Affaires sociales a à ce jour remis un total de 17 enfants tchétchènes et un enfant français à leurs pays une fois leurs proches localisés dans ces pays », a indiqué Abeer Jalabi, directrice de l'Autorité de protection des femmes et des enfants du ministère.

Le ministère a organisé le rapatriement de ces orphelins de l'EIIS par groupes à partir du début du mois de septembre 2017, en coopération avec l'UNICEF, la Croix-Rouge internationale et les missions diplomatiques, a-t-elle expliqué à Diyaruna.

Il envisage de renvoyer dans leur pays un nouveau groupe d'orphelins de nationalité allemande, en coordination avec l'ambassade d'Allemagne à Bagdad, a-t-elle ajouté.

Le ministère détient encore plusieurs autres enfants que l'on pense être de combattants étrangers de l'EIIS tués lors des combats pour la libération ou lors d'attentats suicides, a poursuivi Jalabi.

« Nous [accueillons] actuellement 40 orphelins âgés de quatre à six ans originaires des anciennes républiques de l'Union soviétique, d'Allemagne, de France et de nombreux autres pays », a-t-elle expliqué, ajoutant qu'ils « ont été placés dans des orphelinats de Bagdad en accord avec les directives de la justice irakienne ».

Ces orphelins « reçoivent tous les soins nécessaires »

Ces enfants y reçoivent tous les soins nécessaires, a indiqué Jalabi.

« Nous les traitons comme les autres orphelins que nous accueillons, et leur fournissons de la nourriture, des vêtements, des soins médicaux et un soutien psychologique », a-t-elle ajouté.

Ces enfants ont vécu dans un environnement violent, a-t-elle précisé, soulignant que certains avaient même été blessés durant les combats.

« Nous les considérons comme des victimes que nous devons accueillir, en accord avec nos principes religieux et nos valeurs humanitaires, et dans le respect de nos lois nationales et des conventions internationales qui demandent que les enfants soient protégés en cas de conflit et que leurs droits soient assurés », a-t-elle commenté.

« Dans le même temps, nous coordonnons nos efforts avec les autorités compétentes pour veiller à ce que tous les enfants qui nous ont été confiés soient transférés en toute sécurité dans leurs pays », a-t-elle ajouté.

« Un grand nombre d'enfants de combattants étrangers de l'EIIS ont été placés avec leurs mères dans des centres de détention placés sous la supervision du gouvernement », a poursuivi Jalabi.

Ces enfants sont âgés de moins de trois ans et ont besoin de l'attention de leurs mères qui sont actuellement interrogées et jugées, a-t-elle conclu.

Aimez-vous cet article?

7 Di icons no
* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha