Sécurité |

2018-01-10

Les forces irakiennes traquent les poches de l'EIIS à al-Rautba

Di icons tw 35 Di icons fb 35

Les forces irakiennes surveillent une rue dans la ville d'al-Rautba, dans l'ouest de l'Anbar, le 19 mai 2016, après l'avoir reprise à "l'Etat islamique en Irak et en Syrie". Une opération militaire conjointe lancée le 10 janvier vise à éradiquer les poches restantes des combattants de l'EIIS dans la région. [Moadh al-Doulaimi / AFP]
Les forces irakiennes surveillent une rue dans la ville d'al-Rautba, dans l'ouest de l'Anbar, le 19 mai 2016, après l'avoir reprise à "l'Etat islamique en Irak et en Syrie". Une opération militaire conjointe lancée le 10 janvier vise à éradiquer les poches restantes des combattants de l'EIIS dans la région. [Moadh al-Doulaimi / AFP]

Les forces interarmées irakiennes ont lancé mercredi 10 janvier une nouvelle campagne pour traquer les poches restantes des combattants de "l'Etat islamique en Iraq et en Syrie (EIIS) dans le désert occidental du pays.

La campagne est menée sous "la direction directe" du Premier ministre Haider al-Abbadi, commandant en chef des forces armées, a indiqué à Diyaruna le commandant des gardes-frontières, le général de division Hamid Abdoullah Ibrahim.

Il vise à "nettoyer les zones frontalières du désert dans la partie sud de la ville d'al-Rautba des poches et des cachettes des éléments de l'EIIS et à éliminer leur activité", a-t-il déclaré.

D'autres forces du commandement des opérations de l'Anbar et de la 1re division de l'armée irakienne, qui se sont déplacées vers les zones cibles depuis quatre directions, ont participé à la campagne, aux côtés des gardes-frontières.

La nouvelle offensive est soutenue par l'armée de l'air, "qui a commencé à pilonner les bastions ennemis avec des frappes de précision et à ratisser la zone à la recherche de cibles ennemies en mouvement", a-t-il ajouté.

Le premier jour de l'offensive, les forces interarmées ont infligé des "pertes importantes dans les rangs des terroristes", a déclaré Ibrahim, ajoutant que "nous avons causé beaucoup de morts et détruit leurs véhicules".

"Cinq véhicules ennemis ont été saisis", a-t-il noté.

Les abris de l'EIIS découverts

La campagne se poursuivra jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'éléments armés de l'EIIS qui se cachent dans la région, a souligné Ibrahim.

Parallèlement à cette campagne, le Commandement des gardes-frontières a effectué des recherches pour découvrir des cachettes de l'EIIS dans le désert de la province voisine de Najaf, a-t-il ajouté.

Le 5 janvier, le 5ème commandement de la zone frontalière a découvert des refuges souterrains interconnectés de l'EIIS dans une zone désertique appelée al-Ghourra.

Les entrées des refuges étaient camouflées d'une manière qui les rendait difficiles à détecter, recouvertes de tôles puis de terre et de branches.

Les cachettes étaient vides quand elles ont été découvertes, a déclaré Ibrahim.

La découverte "a poussé nos forces à intensifier les recherches dans cette zone et dans les régions voisines pour s'assurer qu'il n'y a pas d'autres maisons sécurisées ou de cellules militantes", a-t-il précisé, ajoutant que la recherche des éléments restants de l'EIIS est en cours.

Aimez-vous cet article?

1 Di icons no
* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha

Di blue bubble 1 COMMENTAIRE (S)

يوسف جبار مريعب | 2018-02-10

Que la paix soit sur vous! Je suis titulaire d'un certificat d'école élémentaire. Je veux rejoindre la police fédérale. Le numéro de dossier est 07728305067.

Répondre