Terrorisme |
2017-06-23

L'EIIS profane et détruit des mosquées et des lieux sacrés

  • * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE

[Fichier]

Dans son déplacement dans tout l'Irak, « l'Etat islamique en Irak et en Syrie» (EIIS) a détruit un grand nombre de mosquées et de lieux de culte, utilisant beaucoup de ceux ayant été épargnés comme chaires pour propager son idéologie déviante.

Dans le plus récent exemple de cette destruction gratuite, le groupe a fait exploser mercredi 21 juin la grande mosquée d'Al-Nouri et son minaret historique al-Hadba (le bossu), qui enjolivait le paysage depuis des siècles.

Au cours de ses trois ans d'occupation, l'EIIS a endommagé ou détruit des centaines d'autres mosquées, tombeaux, églises et temples rien qu'à Mossoul, les qualifiant « d'illégitimes » selon sa propre idéologie radicale.


Le tombeau de Nabi Yunus (tombe du prophète Jonas) a été lourdement endommagé par « l'Etat islamique en Irak et en Syrie» (EIIS) lorsque celui-ci s'est emparé de Mossoul en juin 2014. [Photo fournie par la Dotation sunnite]

Le tombeau de Nabi Yunus (tombe du prophète Jonas) a été lourdement endommagé par « l'Etat islamique en Irak et en Syrie» (EIIS) lorsque celui-ci s'est emparé de Mossoul en juin 2014. [Photo fournie par la Dotation sunnite]

Les mosquées restantes ont été transformées en casernes, en entrepôts d'armes, en ateliers de munitions et en centres névralgiques de l'idéologie extrémiste, déformant leur réputation de lieux de prière et profanant leur caractère sacré.

Empoisonnement des esprits depuis la chaire

L'EIIS a « grandement mis à mal le noble rôle moral et religieux des mosquées », a affirmé Cheikh Mohammed al-Shammaa, imam et prédicateur du tombeau de Nabi Yunus.

« Les terroristes ont transformé ces lieux de culte en plateformes médiatiques à partir desquelles ils font la promotion de leurs absurdités et de leurs croyances qui sont très éloignées de l'essence et des enseignements de l'islam », a-t-il déclaré à Diyaruna.

Ils ont cherché à travers leurs prêches à empoisonner l'esprit des gens et à répandre l'extrémisme, a-t-il ajouté, et les prédicateurs modérés ont été forcés de s'exiler.

« Les fidèles ont préféré faire leurs cinq prières [quotidiennes] et leur prière du vendredi chez eux, plutôt que d'aller dans des mosquées pour entendre des sermons pleins de haine et de violence envers tout », a-t-il raconté.

Pendant les batailles pour libérer la ville, les combattants de l'EIIS se sont barricadés dans les mosquées, a-t-il rapporté, utilisant beaucoup d'entre elles comme casernes.

« Lorsque les maisons de Dieu deviennent des barricades, des entrepôts de munitions et des ateliers de fabrication d'explosifs, et sont utilisées comme bases pour lancer des attaques suicides et des attaques de snipers contre les troupes de sécurité et les civils, c'est le comble de la bassesse et de la barbarie », a-t-il affirmé.

« Des dizaines d'anciens lieux de culte, dont le tombeau de Nabi Yunus ont été détruits par les terroristes sans le moindre respect pour leur statut historique de bâtiments liés à l'identité culturelle de Mossoul », a déclaré al-Shammaa.

Ennemi de la religion et de l'humanité

« La morale et la religion ne sont pas un obstacle pour l'EIIS. Il est inhumain et vide de toute valeur », a indiqué à Diyaruna Cheikh Khalid al-Mullah, directeur de l'Association des érudits irakiens.

Le groupe a détruit des lieux de culte associés à toutes les religions, a-t-il poursuivi.

L'EIIS a même transformé les mosquées restantes de Mossoul en forteresses, a-t-il précisé, dans un mépris flagrant pour leur caractère sacré en tant que lieux de culte, même pendant le ramadan.

« L'EIIS a dévoilé sa vraie nature de groupe sans religion qui ne se préoccupe pas de ses crimes contre les êtres humains ou les pierres », a déclaré à Diyaruna Cheikh Shihab al-Shuwaili, secrétaire du tombeau du Cheikh Mohammed al-Koulaini de Bagdad.

« Même les maisons de Dieu et les tombeaux religieux n'ont pas échappé à ces crimes », a-t-il déploré. « Ils les ont détruits pour déformer l'image de l'islam et brouiller les principes de tolérance, de cohabitation religieuse et de justice qui sont garantis par notre religion. »

« Les terroristes ont combattu toutes les religions et toutes les obédiences, et ont interdit aux gens d'organiser des rites et des rituels en se basant sur une interprétation religieuse déviante qui décrète que ceux qui ne croient pas en leurs idées sont des infidèles », a indiqué al-Shuwaili.

« Ce ne sont pas seulement les ennemis d'une certaine secte, religion ou ethnie, mais ce sont les ennemis de tous les Irakiens et de toute l'humanité, et l'heure est venue de les éliminer », a-t-il affirmé.

Aimez-vous cet article?

Di icons no 7
* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha

Di blue bubble 7 COMMENTAIRE (S)

غسان خليل | 2017-07-02

Le problème est profond et idéologique en raison du sous-développement dans notre pays. Nous ne devons pas dire que l'Irak a des diplômes et ainsi de suite ... Même ceux qui détiennent des diplômes ont des mauvaises idées. Le gouvernement n'a-t-il pas de personnes ayant des expériences scientifiques, mais pas de principes humanitaires? Beaucoup de gens sont pauvres, mais ils sont sages dans leur pauvreté et ne sont pas humiliés par la volonté de l'ignorance ...

Répondre
سعد الكناني | 2017-06-27

La raison de la destruction et de la dévastation de l'Irak, plutôt que tous les pays, est Ibn Taymiyyah, que les takfiristes de l'EIIS ont suivi ses traces. Ils ont tué, coulé du sang, violé la sacralité et usurpé les droits. Cependant, l'érudit religieux al-Sarkhi a fortement confronté cette idéologie erronée et l'a exposée dans ses conférences sur la croyance.

Répondre
اسعد العيداني | 2017-06-27

Lorsque vous dites «Etat islamique», vous attaquez les valeurs de l'islam. Ce groupe n'a rien à voir avec notre religion. C'est une organisation sioniste visant à détruire l'Islam. Ibn Taymiyyah al-Harani a fondé ce groupe pour attaquer l'Islam de Mahomet et le détruire. Cependant, grâce à Allah et aux efforts des érudits et des penseurs musulmans, comme le grand al-Sarkhi al-Hasani, tout est devenu très clair et le mensonge de cette idéologie extrémiste et takfiriste a été exposé.

Répondre
مهند الانباري | 2017-06-27

L'EIIS est le résultat de l'idéologie d'Ibn Taymiyyah qui a utilisé Takfir, plutôt que la pensée, comme approche pour justifier l'effusion du sang des musulmans de toutes les sectes et des non-musulmans, y compris les Sabéans et les Yazidis. Tout cela a été pour réaliser ses propres intérêts et pour répandre son influence et son idéologie pervertie; Il ne se préoccupait pas des prophètes ou des lieux de culte. Tout le monde était la cible de sa criminalité.

Répondre
سلام الشمري | 2017-06-27

L'idéologie stéréotypée et rétrograde d'Ibn Taymiyyah signifie la destruction et la dévastation pour les pays musulmans. Les symboles de notre religion doivent désavouer cette idéologie mortelle et obscurantiste et l'affronter intellectuellement et dans les médias avant qu'elle ne devienne une idéologie militaire.

Répondre
شروق الشمس | 2017-06-27

Tout ce terrorisme est à cause de l'idéologie égarée qu'Ibn Taymiyyah et ses partisans ont apporté.

Répondre
ata h alzubuaday | 2017-06-24

Le minaret d'al-Hadbaa avait été construit par un boucher infidèle qui a détruit l'islam et les musulmans et a violé tout ce qui saint à des milliers de femmes. Nous ne voulons pas qu'al-Hadba soit construit par quelqu'un qui a été maudit par Dieu. Chaque goutte de sang déversé des héros de l'Irak autour de Mossoul et al-Hadbaa vaut un million de minarets comme al-Hadbaa.

Répondre