http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/newsbriefs/2019/07/03/newsbrief-01?di_exp_001=true&locale_switch_001=true

×
×

200 corps découverts dans un charnier à Raqqa en Syrie

Deux cent corps, y compris ceux de personnes qui auraient été exécutées par « l’État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS), ont été découverts près de la ville syrienne de Raqqa, a rapporté l'AFP mercredi 3 juillet.

Le charnier contenait les corps de cinq homme d'âge moyen portant des combinaisons oranges du type portée par les otages de l'EIIS, selon Yasser al-Khamees, qui dirige une équipe de premiers intervenants, et l'Observatoire syrien des droits de l'homme.

« Ils ont été enchaînés et tués d'une balle dans la tête», a signalé Khamees.

Ils auraient été tués il y a plus de deux ans, a-t-il indiqué, ajoutant que son équipe n'a pas été immédiatement capable de les identifier.

Le charnier contenait aussi les corps de trois femmes qui auraient été lapidées à mort, ont affirmé Khamees et l'Observatoire.

« Leurs crânes ont été sévèrement fracturés et montraient des signes de lapidation», a ajouté le responsable local.

L'excavateur a précisé que son équipe a découvert en premier le charnier en début du mois dernier aux abords sud d'al Raqqa.

Environ 800 personnes pourraient être enterrées au total, a-t-il souligné.

Sa découverte pourrait aider à identifier encore plus de plusieurs milliers de personnes dont le destin demeure inconnu, y compris des étrangers emprisonnés par l'EIIS.

En février, une équipe d'excavation a découvert un charnier contenant environ 3500 personnes dans la banlieue agricoles d'al Raqqa, soit le plus grand jusqu'à présent.

Plusieurs autres charniers ont été identifiés autour de la ville, y compris un dans le quartier connu sous le nom de « Panorama » d'où plus de 900 corps avaient été exhumés.

Se connecter via Twitter Se connecter via Facebook
Aimez-vous cet article?
0
0

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire Captcha