http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/newsbriefs/2018/11/29/newsbrief-01

2018-11-29

L'Irak condamne un ancien ministre par contumace pour des accusations de corruption

L'autorité judiciaire irakienne a condamné jeudi 29 novembre un ancien ministre du Commerce et deux autres hauts responsables par contumace à sept ans de prison chacun pour des accusations de corruption, a rapporté l'AFP.

Les enquêteurs à la Commission de l'Intégrité ont indiqué que les trois responsables auraient été reconnus coupables de corruption dans des importations de riz et détournement de 14,3 millions de dollars de fonds publics.

Son communiqué a cité une décision émise par la Cour Spéciale de Bagdad pour les crimes contre l'intégrité, disant que la cour « a atteint le seuil suffisant de preuve, et a condamné chaque responsable à sept ans de prison ».

Elle a également donné le pouvoir aux banques pour geler leurs avoirs.

Elle n'a pas désigné les noms des condamnés, mais une source à la Commission a affirmé à l'AFP qu'ils incluaient l'ancien ministre Malas Abdulkarim al-Kasnazani et deux hauts fonctionnaires au ministère du Commerce.

Al-Kasnazani a occupé brièvement le poste de ministre du Commerce dans l'ancien gouvernement du Premier ministre irakien Haider al-Abbadi, mais a été congédié en décembre 2015 pour ne s'être pas présenté à son travail.

A cette époque, il était largement cru qu'il avait fui à Amman après avoir été ciblé par un mandat d'arrêt pour des accusations de corruption.

Al-Kasnazani est le deuxième ministre du Commerce condamné pour une peine de prison pour la corruption seulement l'année dernière.

Abdel Falah al-Sudani, qui avait occupé le poste de 2006 à 2009, avait également été condamné par contumace pour corruption pour les importations de produits alimentaires.

Il a été extradé du Liban l'année dernière par Interpol, qui l'avait remis à Bagdad et a été ultérieurement condamné à 21 ans de prison.

Aimez-vous cet article?

0 Di icons no

0 COMMENTAIRE (S)

* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha