http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/newsbriefs/2018/09/10/newsbrief-03

2018-09-10

Le CGRI confirme les frappes de missiles sur des Kurdes en Irak

Le Corps des Gardiens de la Révolution Islamique d'Iran (CGRI) a confirmé dimanche 9 septembre qu'il avait lancé des frappes de missiles meurtrières contre un groupe d'opposition kurde dans le nord de l'Irak, a rapporté l'AFP.

Dans un communiqué diffusé sur son site internet Sepah News, le CGRI a indiqué que sept roquettes sol-sol tirées samedi par le département des missiles de la force aérospatiale du CGRI avaient atteint le siège du Parti démocratique du Kurdistan d'Iran à Koysinjaq, à l'est d'Erbil.

La division des drones du CGRI était également impliquée, a indiqué le communiqué.

Quinze personnes ont été tuées lors de la rare attaque transfrontalière contre le PDKI, qui est inscrit sur la liste noire en tant que groupe "terroriste" par Téhéran, a déclaré dimanche à l'AFP le porte-parole du PDKI Soran Louri.

Environ 30 autres personnes ont été blessées, selon des sources médicales locales.

Le PDKI avait récemment affronté les forces du CGRI dans les villes de Marivan et de Kamyaran, dans la région du Kurdistan d'Iran, selon le communiqué.

Le groupe kurde a tenu une réunion au moment des frappes et le secrétaire général du parti et son prédécesseur ont été blessés, a indiqué un responsable.

Le ministère irakien des Affaires étrangères a dénoncé la frappe de missiles iraniens.

"L'Irak protège la sécurité de ses voisins et ne permet pas que son territoire soit utilisé pour menacer ces pays", a déclaré le porte-parole Ahmed Mahjoub dans un communiqué. "Il rejette catégoriquement la violation de sa souveraineté territoriale par des frappes contre certaines cibles sur son territoire. coordination précédente".

Le PDKI est le plus ancien mouvement kurde d'Iran et a vu plusieurs de ses dirigeants assassinés par Téhéran dans le passé.

Aimez-vous cet article?

0 Di icons no

0 COMMENTAIRE (S)

* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha