http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2019/07/26/feature-02?di_exp_001=true

×
×
Sécurité |

Les forces irakiennes intensifient les opérations contre les éléments restants de l'EIIS à Sinjar

Khalid al-Taie

image

Les forces irakiennes se déploient le 22 juin à la périphérie du sous-district de Sanuni, à Sinjar, pour le protéger de la menace des restes de l'EIIS. [Photo fournie par le ministère irakien de la Défense]

Les forces irakiennes ont intensifié les opérations de sécurité aux abords du district de Sinjar pour traquer les éléments restants de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS), a annoncé vendredi 26 juillet un responsable local du district.

La 15e division de l'armée irakienne, la 10e brigade d'urgence de la police de Ninive, les services de renseignement et des combattants yézidis ont renforcé leur déploiement et leurs activités de recherche de cellules de l'EIIS et de sites secrets dans les environs du district, et en particulier dans les zones reculées du mont Sinjar, a déclaré Khodeida Jouki, directeur par intérim du sous-district de Sanuni à Sinjar.

Des forces de sécurité ont découvert une maison de repos mercredi lors d'une opération de recherche dans une zone montagneuse où plusieurs éléments restants de l'EIIS étaient cachés, a-t-il rapporté.

« Des affrontements ont éclaté sur place entre les deux camps, faisant au moins cinq morts parmi les terroristes », a indiqué Jouki, notant que les forces irakiennes n'avaient subi aucune perte.

image

Des policiers du district de Sinjar inspectent les papiers d'un conducteur le 8 octobre 2018. [Photo fournie par la police de Sinjar]

Une ceinture explosive et des quantités de nourriture et de médicaments ont été trouvées sur le site, qui a été entièrement détruit avec tout son contenu, a-t-il précisé.

Les éléments de l'EIIS cherchent à « susciter la panique »

L'attaque contre la maison de repos a eu lieu après qu'un groupe d'éléments de l'EIIS a enlevé deux yézidis au mont Sinjar, près du village de Khan Shahwani, dans le sous-district de Sanuni.

Les corps de Hussein Khalaf, un important combattant yézidi qui avait pris part à de nombreuses batailles contre l'EIIS, et de Haji Hassan, un de ses compagnons, ont été retrouvés mercredi matin, a fait savoir Jouki.

À travers ces crimes, les éléments de l'EIIS cherchent à influencer le moral et à susciter la panique, mais leur nombre est limité et ils n'osent pas affronter les forces de sécurité, a-t-il précisé.

« Nos forces contrôlent toutes les villes [Sinjar] et y maintiennent la stabilité », a-t-il déclaré, exprimant l'espoir que les nouveaux efforts de sécurité mettront fin à la menace que représentent les derniers éléments et les cellules dormantes de l'EIIS.

Aimez-vous cet article?
3
NON

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire
Captcha