http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2019/06/17/feature-01?di_exp_001=true

×
×

Sécurité |

Les forces irakiennes démantèlent le réseau de la « Wilaya du Sud » de l'EIIS

Khalid al-Taie

Se connecter via Twitter Se connecter via Facebook

Les membres d'un réseau terroriste responsable d'attentats à la bombe dans les provinces méridionales d'Irak ont été arrêtés en janvier 2018. [Photo fournie par la Cellule de renseignement des Faucons]

Les forces irakiennes ont fait avorter une tentative de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) de remettre en place la « Wilaya du Sud » du groupe, qui s'étendait d'al-Dora dans le sud de Bagdad à neuf autres provinces méridionales irakiennes.

Lors d'une opération secrète éclair, le Service national de sécurité irakien « a fait échouer un nouveau projet de l'EIIS de refonder la « Wilaya du Sud », a expliqué à Diyaruna l'analyste de la sécurité Fadel Abou Ragheef, lundi 17 juin.

Il a réussi à démanteler le réseau central de la wilaya, dont les membres prévoyaient de mener des attaques terroristes dans neuf provinces du sud de l'Irak à partir de bases implantées dans les localités d'al-Yusufiya et d'al-Iskandaria, au sud de Bagdad, a-t-il ajouté.

Des membres de la sécurité irakienne incendient des maisons de repos de l'EIIS dans le sud de Bagdad, en septembre 2017. [Photo fournie par le commandement des opérations à Bagdad]

Sur la base de rapports des renseignements, les forces de sécurité ont été en mesure de mener à bien une série d'opérations de précision dans des zones situées dans les faubourgs au sud de Bagdad, « qui ont conduit à l'arrestation des 17 membres de ce réseau », a-t-il poursuivi.

Ce réseau était dirigé par le « Wali du Sud », un élément de l'EIIS connu sous le nom d'Abou Tayba et dont le véritable nom est Ali Ahmed Abboud al-Issawi, a précisé Abou Ragheef.

Abou Tayba était recherché par les forces de sécurité pour son implication dans de nombreux crimes, ainsi que pour avoir mis en place des maisons de repos et des bases de l'EIIS près de Bagdad, a-t-il ajouté.

Les autres membres de ce réseau interpellés sont Dayim Karim al-Janabi, connu également comme Abou Suheib, qui était chargé de fournir un soutien logistique à la wilaya ; Walid Talib al-Jumaili, connu sous le nom d'Abou Hutheifa, nommé administrateur de la wilaya ; et Burhan Mohsin Alwan al-Masoudi, connu comme Abou Ishaq, en charge des maisons de repos.

Tahseen Ali al-Kartani, chargé du transfert des activistes et des armes, et Zaid Maan Khalaf al-Obeidi, secrétaire général de la « Wilaya du Sud », ont également été arrêtés lors de cette opération.

Ce réseau comptait également dans ses rangs des « inghimasis », des kamikazes qui s'infiltrent dans les rangs de l'ennemi, et des combattants qui se préparaient à mener des opérations terroristes, a ajouté Abou Ragheef.

Les forces de sécurité irakiennes avaient auparavant fait échouer plusieurs tentatives de l'EIIS de faire renaître cette « Wilaya du Sud » en frappant les réseaux et les cellules de l'EIIS responsables d'attentats à la bombe et d'attaques dans le sud de l'Irak, a-t-il poursuivi.

Éradiquer les derniers éléments de l'EIIS à Bagdad

Par ailleurs, les forces de sécurité ont annoncé dimanche 16 juin qu'une opération était en cours pour nettoyer les zones entourant Bagdad des résidus de l'EIIS.

« Cette opération vise à débusquer les repaires secrets des terroristes dans les zones caractérisées par de hautes herbes, des cultures et des rivières asséchées, en s'attachant particulièrement au nord de Bagdad », a précisé Abou Ragheef.

Elle a débuté à partir des régions d'al-Zour, al-Hawra et Albou Hayan, et s'étend jusqu'à l'île d'al-Karma, dans la province de l'Anbar, a-t-il précisé.

« Les derniers éléments de l'EIIS tentent de s'infiltrer et de se cacher dans ces terres agricoles, qui couvrent une superficie de 6 000 dunams et bénéficient de la proximité de Bagdad », a-t-il indiqué, précisant qu'elles pourraient servir de plateformes potentielles de lancement d'attaques terroristes.

Abou Ragheef a appelé à renforcer les efforts de sécurité et de renseignement pour éradiquer totalement toute présence terroriste dans ces régions.

Se connecter via Twitter Se connecter via Facebook
Aimez-vous cet article?
68
13

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire Captcha