http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2019/03/06/feature-02

Terrorisme |

Les États-Unis offrent une récompense d'un million de dollars pour des informations sur Hamza ben Laden

Salaam Times

Voulez-vous faire du français votre langue par défaut, sur ce site? Se connecter via Facebook

Hamza ben Laden et son défunt père, Oussama, sur des photos sans date. [Archive]

Les États-Unis offrent jusqu'à un million de dollars pour des informations qui permettraient de traduire en justice Hamza ben Laden, fils de feu Oussama ben Laden, le leader d'al-Qaïda.

Si vous disposez d'informations, veuillez contacter l'ambassade ou le consulat américain le plus proche, envoyez un e-mail à [email protected] ou rendez-vous sur le site internet Rewards for Justice.

Hamza, âgé de 30 ans, est en train de devenir l'un des dirigeants de la franchise al-Qaïda, précise le Département d'État.

Il a également publié des messages audio et vidéo sur internet, appelant ses partisans à frapper les États-Unis et ses alliés occidentaux, et a menacé de lancer des attaques contre les États-Unis en représailles pour la mort de son père aux mains de forces militaires américaines en mai 2011.

Hamza a épousé la fille de Mohammed Atta, le pirate de l'air principal des attentats de septembre 2001 menés par al-Qaïda aux États-Unis, qui avaient causé la mort de près de 3000 personnes et en avaient blessé plus de 6000.

Oussama ben Laden élevait Hamza pour qu'il lui succède un jour, d'après des lettres d'Oussama saisies dans le complexe pakistanais d'Abbottabad où il a été abattu.

Où est Hamza ?

La localisation précise d'Hamza fait l'objet de spéculations depuis des années. Il a été signalé au Pakistan, en Afghanistan, en Syrie, ou encore vivant en résidence surveillée en Iran.

On pense qu'il a passé plusieurs années en Iran avec sa mère, malgré les critiques acerbes proférées par al-Qaïda à l'encontre de la branche chiite de l'islam qui domine ce pays.

Certains observateurs affirment que le régime de Téhéran le garde en résidence surveillée comme moyen de maintenir la pression sur l'Arabie saoudite rivale et sur al-Qaïda, dissuadant les activistes sunnites d'attaquer l'Iran.

Mais d'autres prétendent que le Corps des Gardiens de la révolution islamique (CGRI) entretient des liens étroits avec al-Qaïda, comme le prouve le fait que l'Iran accueille de nombreux éléments d'al-Qaïda fuyant les autorités internationales.

L'un des demi-frères d'Hamza ben Laden a révélé l'année dernière au journal anglais The Guardian que l'emplacement d'Hamza n'est pas connu, mais qu'il pourrait se trouver en Afghanistan.

Ces dernières années, al-Qaïda a lutté pour conserver son importance aux yeux du public.

Pour le 17e anniversaire des attentats du 11 septembre, l'organisation a fait une déclaration publique réitérant sa responsabilité dans ces atrocités et s'en prenant violemment à tous ceux qui en doutent.

Aimez-vous cet article?
110
43

2 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire Captcha
| 2019-03-10

Khawarij !

Répondre
| 2019-03-08

Bien publié!

Répondre