http://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/features/2016/10/04/feature-01

×
×
Sécurité |

Les agences de renseignements irakiennes efficaces dans la lutte contre l'EIIL

Par Alaa Hussain à Bagdad

Un véhicule appartenant à des activistes de « l'État islamique en Irak et au Levant » a été détruit dans des frappes aériennes lancées par les forces irakiennes et de la coalition dans l'Anbar. [Photo fournie par le Commandement conjoint des opérations]

Les agences de sécurité irakiennes ont contré plusieurs attaques de « l'État islamique en Irak et au Levant » (EIIL) à Bagdad et dans l'Anbar récemment grâce à un travail de renseignements toujours plus efficace, ont déclaré des responsables à Diyaruna.

Certaines attaques étaient faites pour cibler des fidèles à Bagdad lors de l'Aïd al-Adha, et au cours du mois sacré de mouharram, alors que d'autres devaient prendre pour cible des installations de la province de l'Anbar.

Lors d'une opération préventive du 15 septembre dans le sud de Bagdad, la Direction générale des renseignements a interpellé Ismaïl Shihab Hamad, chef des unités de la « province sud » de l'EIIL, a indiqué le Commandement conjoint des opérations dans un communiqué.

Hamad prévoyait de mener plusieurs opérations terroristes dans la capitale pendant l'Aïd al-Adha, a précisé la déclaration.

Les forces de sécurité ont arrêté Hamad grâce à des renseignements lors d'un raid dans la ville de al-Yusufiya, dans le sud de Bagdad, a expliqué à Diyaruna le conseiller de sécurité Fadel Abou Ragheef.

Cet agent de l'EIIL « vient d'une famille de terroristes radicaux qui étaient initialement fidèles à al-Qaïda, avant de jurer allégeance à l'EIIL », a-t-il indiqué.

Les renseignements irakiens connaissaient le passé de Hamad depuis son travail dans les unités de renseignements de l'EIIL, suivi de sa promotion au poste de responsable de la sécurité, puis de commandant militaire dans le groupe, a détaillé Abou Ragheef.

« Avant son arrestation, le suspect était responsable de la gestion de petites cellules terroristes chargées de patrouiller Bagdad pour mener des opérations terroristes, des attentats à la bombe et des assassinats pour coïncider avec l'Aïd al-Adha », a-t-il déclaré.

Frappes préventives additionnelles

Lors d'une autre frappe préventive, la Direction des renseignements a appréhendé une cellule terroriste à Bagdad le 24 septembre, et a saisi des armes et des bombes collantes trouvées en sa possession.

Les membres de la cellule prévoyaient d'attaquer des habitants de Bagdad lors des cérémonies religieuses du mois sacré de mouharram, lorsque les chiites commémorent l'anniversaire du martyr de l'imam al-Hussein, selon un communiqué du Commandement conjoint des opérations.

Des unités des renseignements ont aussi récemment révélé un plan visant à attaquer le barrage Haditha, dans l'ouest de l'Anbar, a fait savoir le lieutenant-colonel Nazim al-Jughaifi, chef de la mobilisation tribale.

« Des renseignements précis ont permis aux forces irakiennes de détruire deux convois d'hommes armés de l'EIIL qui comptaient attaquer les miradors du barrage de Haditha », a-t-il déclaré à Diyaruna.

Des avions de chasse irakiens ont complètement détruit le premier convoi de véhicules armés, à une distance d'environ cinq kilomètres de la cible, tandis que le second a été détruit à une distance d'un kilomètre, a-t-il précisé.

« Parmi les véhicules se trouvaient des armes lourdes et des fusils de calibres 23 14,5 mm, qui ont tous été détruits avant d'atteindre la zone du barrage », a-t-il indiqué, ajoutant qu'un « véritable désastre » avait été évité grâce à la vigilance des forces irakiennes.

Unité de renseignements des Faucons

La plus grande partie des efforts de renseignements irakiens pour contrer l'EIIL est la responsabilité de l'unité de renseignements des Faucons, du ministère de l'Intérieur, ont expliqué des analystes de sécurité à Diyaruna.

« L'unité de renseignements des Faucons a travaillé inlassablement à travers les batailles pour la libération de territoire sous le contrôle de l'EIIL », a indiqué le général de brigade Saad Maan, porte-parole du ministère de l'Intérieur, ajoutant que la plupart des frappes dirigées contre Ramadi et Falloujah avant leur libération se basaient sur des informations de cette unité.

Il existe une très bonne coordination entre cette unité et le Commandement conjoint des opérations, a précisé Maan, notant que la première traite les informations et les partage avec le commandement, qui les utilise pour frapper des cibles de l'EIIL.

La plupart des leaders de l'EIIL à Bagdad ont été arrêtés dans des embuscades basées sur des informations données par l'unité des Faucons, a-t-il ajouté.

« Toutes ces frappes préventives ont fortement mis à mal les capacités du groupe et ses plans sur le terrain », a-t-il affirmé.

Aimez-vous cet article?
6

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire
Captcha