https://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/newsbriefs/2019/09/11/newsbrief-01

×
×

Des raids aériens tuent le premier civil à Idlib en Syrie depuis la trêve

Les frappes aériennes russes sur le nord-ouest de la Syrie ont tué un homme âgé pendant la nuit, soit la première victime depuis l'annonce du cessez-le-feu par Moscou dans la région le 31 août, a affirmé l'AFP mercredi 11 septembre.

La trêve, qui a mis fin à quatre mois de bombardements dévastateurs par le régime et son allié la Russie sur la province d'Idlib, a été maintenue en dépits de conflits persistants sur le terrain.

Mais mardi, la Russie a mené ses premières frappes dans la zone depuis le début du cessez-le-feu, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme.

Le bombardent s'est poursuivi avant l'aube mercredi au village al-Daher où un homme âgé de 75 ans a été tué, a annoncé l'Observatoire, ajoutant que les raids aériens ont été suspendus depuis lors.

La victime -- Ahmad Issa al-Moussa -- avait été déplacé à Idlib d'Alep il y a quelques années, a indiqué un correspondant de l'AFP.

« Nous dormions... lorsque nous avons entendus le bruit d'un missile tombant à 50 mètres», a confié Abou Anas, fils de la victime.

Abou Anas a affirmé que son père était lent à évacuer leur maison car il avait une difficulté à marcher, et il est décédé lorsqu'un deuxième missile a frappé à deux mètres de lui.

Tahrir al-Sham contrôle une grande partie d'Idlib ainsi que des parties des provinces voisines d'Alep et de Lattaquié.

Aimez-vous cet article?
0
NON
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire
Captcha