https://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/newsbriefs/2019/09/03/newsbrief-01?di_exp_001=true

×
×

La Hongrie inculpe un suspect syrien de l'EIIS pour la décapitation d'un imam

Les procureurs hongrois ont inculpé mardi 3 septembre un homme syrien arrêté à Budapest l'année dernière pour terrorisme et des crimes contre l'humanité y compris la décapitation d'un imam en Syrie en 2015.

Selon un communique du bureau du procureur en chef à Budapest, les procureurs cherchent la prison à perpétuité sans libération conditionnelle pour l'homme âgé de 27 ans, identifié par le nom de F. Hassan.

Les autorités croient qu'il dirigeait une petite unité de « l’État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) dans la province de Homs en 2015 chargé de terroriser et exécuter les civils et les dirigeants religieux qui refusaient de s'allier au groupe terroriste.

Il est accusé de participer personnellement à la décapitation d'un imam dans la ville d'al-Sukhnah, ainsi que le meurtre de trois personnes dans la région entre le 13 et le 15 mai 2015.

Son unité a également tué au moins 25 personnes dans la ville pendant cette période, y compris des femmes et des enfants, selon un communiqué des procureurs.

Les autorités à Malte, Grèce et Belgique, ainsi qu'en Hongrie, ont pris part à l'enquête, sous la coordination de l'agence européenne pour la coopération judiciaire Eurojust.

L'homme, qui a été accordé le statut de réfugié en Grèce, a été arrêté à l’aéroport de Budapest le 30 décembre après avoir produit de faux documents de voyage pour lui et pour une partenaire de voyage.

Son avocat de la défense a affirmé que les preuves des procureurs comprend des appels téléphoniques enregistrés, des enregistrements vidéo des meurtres, et les déclarations du suspect lui-même ne soutiennent pas les accusations.

Aimez-vous cet article?
0
NON

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire
Captcha