Les forces de Damas encerclent un poste de l'armée turque

Les forces du gouvernement syrien ont encerclé un poste d'observation militaire turc au nord-ouest de la Syrie vendredi 23 août après avoir pris le contrôle des zones voisines, a rapporté l'AFP.

Ce dernier développement a suscité la colère de la Turquie, dont le ministre des affaires étrangères Mevlut Cavusoglu a affirmé que les troupes de son pays ne quitteront pas le poste d'observation alors que Moscou dit qu'il a convenu avec Ankara pour « activer les efforts mutuels » pour calmer la situation à Idlib.

La ville de Morek, où les troupes turques ont été coupées, s'étend au nord de la province de Hama, faisant partie d'une région contrôlée par les extrémistes axées autour de la province d'Idlib voisine qui subi l'assaut du gouvernement depuis avril.

Les forces du gouvernement ont pris contrôle de Morek et autres villes voisines y compris Kafr Zita vendredi, a annoncé l'agence de presse publique SANA.

Les extrémistes et les groupes alliés se sont retirés de la zone avant l'entrée de l'armée dans la ville stratégique de Khan Sheikhun mercredi et les forces du gouvernement ont pris contrôle sans résistance, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme.

« Les forces du régime ont encerclé le poste d'observation turc à Morek après avoir conquis d'autres villes et villages dans cette poche», a signalé l'Observatoire.

Le Kremlin a affirmé vendredi que le président russe Vladimir Putin et son homologue turc Recep Tayyip Erdogan ont convenu « d'activer les efforts mutuels » pour calmer la situation dans la région d'Idlib en Syrie.

« Ils ont discuté les questions de la coopération turco-russe dans le contexte de stabilisation de la zone de désescalade», a précisé le communiqué.

Erdogan accueillera ses homologues russes et iraniens pour un sommet à Ankara le mois prochain pour discuter des derniers développements.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500