https://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/newsbriefs/2019/06/19/newsbrief-02

×
×

Les intérêts américains sous des tirs répétitifs en Irak selon les responsables

Les biens américains en Irak ont été ciblés au moins cinq fois en autant de jours, ont affirmé des responsables mercredi 19 juin, au milieu de tension accrue entre Washington et Téhéran.

Les attaques suivent une série d'opérations contre des pétroliers dans les eaux du golfe pour lesquelles les États-Unis imputent la responsabilité à l'Iran, suscitant des craintes d'une guerre régionale, a rapporté l'AFP.

Mercredi à l'aube, une « roquette katioucha est tombé sur une société de forage irakienne dans la région de Burjesiya près de Bassorah, blessant trois personnes selon une évaluation initiale », a indiqué le commandement militaire irakien dans un communiqué.

Le porte-parole du ministère du pétrole Assem Jihad a affirmé à l'AFP que les blessés étaient tous des irakiens.

Burjesiya est un complexe près de la principale ville du sud de l'Irak, une région clé pour la production de pétrole abritant plusieurs sociétés irakiennes et étrangères y compris le géant américain Exxon Mobil.

La société avait retiré ses 83 employés expatriés d'un champs pétrolifère voisin à la mi-mai après que Washington a retiré le personnel non-urgent de son ambassade à Bagdad, citant des menaces des groupes armés soutenus appuyés par l'Iran.

Le personnel d'Exxon Mobil est revenu depuis lors.

Quelques heures après l'incident de Burjesiya, l'armée irakienne a annoncé qu'une roquette improvisée a frappé une base de commandement régional dans la ville de Mossoul au nord, où les troupes américaines seraient déployées.

El lundi soir, trois roquettes katioucha ont frappé la base militaire Taji, qui abrite des troupes irakiennes et étrangères, y compris les américaines.

Aucun groupe n'a revendiqué la responsabilité des attaques, mais les experts disent qu'elles semblent avoir été tirées des zones à majorité chiites au nord de Bagdad. Cela semblerait impliquer des groupes chiites armés pro-iraniens.

Un responsable irakien parlant à condition de garder l'anonymat a indiqué que le tir de roquettes a également ciblé une base aérienne à Bagdad lundi.

Vendredi soir, « trois tours de mortiers ont frappé la base aérienne Balad (au nord de Bagdad), provoquant un incendie », a précisé la même source.

Mardi, le premier ministre Adel Abdel Mahdi a affirmé qu'il avait « ordonné toutes les forces à prendre toutes les mesures nécessaires » pour prévenir d'autres attaques aux roquettes.

« Ces actions ont perturbé la situation politique et ont donné une image déformée de la situation de sécurité», a-t-il souligné.

Aimez-vous cet article?
0
NON
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire