948 morts dans les violences au nord-ouest de la Syrie

Une recrudescence de la violence au nord-ouest de la Syrie a tué 948 personnes en un mois, dont presque un tiers des civils, a rapporté l'AFP vendredi 31 mai.

Depuis le 30 avril, les tirs du régime syrien et de la Russie ont tué 288 civils dont 67 enfants, a précisé l'Observatoire syrien des droit de l'homme.

Les tirs de roquettes des extrémistes ont tué 22 autres civils, dont 10 enfants dans le territoire contrôlé par le régime, a précisé l'Observatoire.

Les bombardements et les affrontements autour de la région d'Idlib, contrôlée en grande partie par Tahrir al-Sham, ont coûté la vie à 369 extrémistes et combattants alliés, ainsi que 269 combattants du côté du régime.

L'ONU a déclaré qu'environ 270 000 personnes ont été déplacés depuis fin avril, et les agences d'aide ont été forcées à suspendre le travail dans certaines zones.

Aimez-vous cet article?
0
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 caractères restants (1500 MAX)