https://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/newsbriefs/2018/11/01/newsbrief-01

×
×

Début de patrouilles conjointes américaines-turques à Manbij en Syrie

Des troupes turques et américianes ont lancé des patrouilles conjointes dans le nord de la ville de Manbij au nord de la Syrie mardi 1er novembre, a annoncé le ministre de la Défense turc, dans une tentative d'alléger les tensions entre les alliés de l'OTAN.

« La patrouille conjointe à Manbij entre les forces armées turques et américaines ont commencé aujourd'hui à 15:53», a annoncé le ministre de la Défense Hulusi Akar devant les législateurs, selon l'agence de presse publique Anadolu.

La ville est contrôlée par les Forces démocratiques syriennes (FDS) appuyées par les États-Unis.

La patrouille a eu lieu autour de la rivière Sajur qui divisent la région de Jarablus et Manbij, qui a été capturée en 2016 de « l’État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) par les groupes de l'opposition syrienne appuyés par la Turquie, a rapporté l'AFP.

Plus tôt cette année, la Turquie et les États-Unis ont convenu que les FDS se retireraient de Manbij.

Dans le cadre de cette feuille de route, le ministre turc des Affaires étrangères a indiqué que l'accord assurerait que les FDS quittent Manbij, ensuite la Turquie et les États-Unis travailleraient ensemble pour établir une structure locale de sécurité et décider qui gouvernera la ville.

Pendant ce temps, la coalition internationale a indiqué jeudi qu'elle travaillerait pour la « désescalade » des combats entre la Turquie et les FDS en Syrie.

« Nous étions en communication (avec) la Turquie et les FDS pour la désescalade de la situation», a indiqué le porte-parole le colonel Sean Ryan sur Twitter.

Cette action survient un jour après que l'alliance arabo-kurde a suspendu une offensive contre l'EIIS à l'est de la Syrie après que la Turquie avait bombardé ses positions.

Le porte-parole des FDS Kino Gabriel a annoncé à l'AFP jeudi que les opérations anti-EIIS en Syrie étaient « suspendues temporairement » mais que les forces de l'alliance tenaient toujours leurs positions dans la zone.

« Les opérations offensives ont été arrêtées, les opérations défensives se poursuivent. Nos forces consolident leurs positions défensivement, » a-t-il souligné.

Aimez-vous cet article?
0
NON
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire