FDS: La défaite de l'EIIS à l'est de la Syrie prend plus de temps que prévu

Le combat pour arracher une zone du désert à « l’État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) prendra « plus de temps que prévu », ont annoncé les Forces démocratiques syriennes (FDS) à l'AFP mardi 16 octobre.

Cette réévaluation survient alors que l'ONU a mis en garde que le combat pour Hajin dans la province de Deir Ezzor à l'est de la Syrie avait un effet « dévastateur » sur des milliers de civils.

L'alliance arabo-kurde a été coincée dans les affrontements pendant plus d'un mois avec les résistants de l'EIIS à Hajin et les villages environnants, mais ils ont été ralentis par les conditions climatiques rigoureuses et une défense extrémiste féroce.

« Les opérations militaires à Hajin prendront plus de temps que prévu, » a affirmé Redur Khalil, un haut commandant des FDS. « L'EIIS bénéficie beaucoup des conditions climatiques, y compris les tempêtes de sable. Elles l'ont aidé à s'abriter des avions de reconnaissance et autres mécanismes de surveillance. »

Khalil a indiqué que la zone autour de Hajin était vaste et aride, « plus large qu'une simple poche ».

Les FDS estiment à environ 3000 les combattants de l'EIIS qui défendent la zone, et ont installé un réseau massif de tranchées, barrières et explosifs pour entraver l'avance des FDS, a souligné Khalil.

« La plupart des combattants dans la région de Hajin sont des étrangers avec une expérience de combat », poursuit-il.

Hajin est l'un des derniers résistants de l'EIIS en Syrie.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500