https://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/newsbriefs/2018/07/25/newsbrief-02

×
×

Plus de 180 morts dans des attaques de l'EIIS sur le sud de la Syrie

Une série d'attaques suicides et raids revendiquées par « l'Etat islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) a tué plus de 180 personnes dans le sud de la Syrie mercredi 25 juillet, dans les attentats les plus meurtriers du groupe dans le pays, a rapporté l'AFP.

L'Observatoire syrien des droits de l'homme a indiqué que les attaques ont frappé plusieurs zones de la province du sud de Sweida contrôlée en grande partie par le gouvernement, où l'EIIS maintient une présence dans une région du désert au nord-est.

Elles subissent depuis près d'une semaine une campagne meurtrière du régime appuyé par la Russie pour expulser les combattants de l'EIIS d'un repaire dans une province voisine dans le sud du pays.

L'EIIS a revendiqué la responsabilité de la violence, disant que les éléments de l'EIIS ont attaqué des positions du gouvernement syrien et des avant-postes de sécurité dans la ville de Sweida, et ont ensuite fait exploser leurs ceintures d'explosifs.

L'Observatoire a indiqué que trois kamikazes ont fait exploser leurs ceintures piégées à la ville de Sweida, alors que les autres explosions ont frappé des villages au nord et à l'ouest. Un quatrième attentat-suicide a frappé la ville plus tard.

« Les combattants de l'EIIS ont ensuite pris d'assaut les villages au nord-est de la province et tué les habitants dans leurs maisons », a affirmé le directeur de l'Observatoire Rami Abdel Rahman.

Les attentas-suicides et les raids ont tué 180 personnes dont 62 civils, a fait savoir l'Observatoire.

Le reste des 94 morts étaient des combattants pro-régime, dont la plupart étaient des habitants qui avaient pris les armes pour défendre leurs villages, poursuit-il.

Sweida, dont les habitants sont généralement originaires de la minorité Druze, avait été relativement à l'abri de la guerre qui a ravagé le reste du pas depuis 2011.

« C'est le bilan de victimes le plus meurtrier dans la province de Sweida depuis le début de la guerre » et l'un des plus meurtrier en Syrie, a souligné Abdel Rahman.

Les actes de violence ont également fait 30 morts parmi les combattants de l'EIIS, y compris les kamikazes.

Les extrémistes ont capturé au moins trois des sept villages qu'ils ont ciblé mais les affrontements se poursuivaient mercredi, a indiqué l'Observatoire.

Aimez-vous cet article?
0
NON
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire