Les forces irakiennes déjouent une infiltration de l'EIIS près de Ramadi

Les combattants de "l'Etat islamiques en Irak et en Syrie (EIIS) ont saisi des zones autour de Ramadi, la capitale provinciale de l'Anbar, mercredi 27 septembre, dans une tentative apparente de détourner les offensives des forces irakiennes contre leurs dernières positions en Irak, mais ont été rapidement vaincues, a rapporté l'AFP.

Les infiltrés ont brièvement occupé trois zones près de la ville, mais après plusieurs heures de combats intenses dans lesquels il y a eu des morts des deux côtés, les trois zones ont été reprises.

"Les forces de sécurité et les tribus ont repris le contrôle des régions d'al-Tash, Majr et K-7 ", a déclaré le chef de la police provinciale, le général Hadi Kassir Erza.

"Tous les membres de l'EIIS ont été tués", a-t-il ajouté.

L'opération aurait vraisemblablement été une tentative de détourner les forces de sécurité d'une offensive qu'elles ont lancée la semaine dernière contre les deux derniers points de défense du groupe en Irak, l'une d'entre elles étant une série de villes plus loin dans la vallée de l'Euphrate de Ramadi.

Vingt-neuf civils et éléments de sécurité ont été tués ou blessés dans l'attaque, a déclaré Erzaij à Diyaruna.

"L'attaque échouée prouve la défaite et la confusion du groupe, et confirme également les capacités supérieures des forces de sécurité et leur capacité à s'attaquer rapidement aux attaques terroristes", a-t-il souligné.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500