«Drogue de jihadistes» utilisée par les terroristes saisie pour la première fois en France

Les responsables douaniers français ont déclaré mardi 30 mai qu'ils ont intercepté 135 kilogrammes de Captagon, dénommé «drogue de djihadistes», à l'aéroport Charles de Gaulle de Paris cette année, a rapporté l'AFP.

Captagon, une sorte d'amphétamine, est l'une des drogues les plus fréquemment utilisées par les combattants dans la guerre syrienne.

"C'est la première fois que ce médicament ait été saisi en France", a déclaré l'agence des douanes dans un communiqué.

Les autorités douanières de Charles de Gaulle ont découvert 350 000 pilules Captagon pesant 70 kilogrammes le 4 janvier, cachées parmi des moules industriels exportés du Liban et apparemment en direction de la République tchèque.

Une enquête a été réalisée par les autorités allemandes et tchèques "et a révélé que la véritable destination prévue était l'Arabie saoudite, en passant par la Turquie", a déclaré l'agence.

D'autres 67 kilogrammes de la drogue ont été trouvés à l'aéroport en février, cachés dans des moules en acier.

Captagon est classé par le Bureau des Nations Unies contre les drogues et le crime comme un «stimulant de type amphétamine» et comprend généralement un mélange d'amphétamines, de caféine et d'autres substances.

Les combattants qui ont pris la drogue disent que cela les aide à rester réveillés pendant des jours et engourdit les sens, leur permettant de tuer avec sang froid.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500