https://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/newsbriefs/2016/12/14/newsbrief-04

Supporter de l'EIIL et échangeurs d'argent sur la liste noire

Les Etats-Unis a annoncé mardi 13 décembre des sanctions financières contre des échangeurs d'argent en Irak et en Syrie et un financier individuel accusés d'avoir transféré de l'argent à "l'Etat islamique d'Irak et du Levant" (EIIL).

Les autorités irakiennes ont également décidé de geler des actifs liés à l'individu et deux sociétés accusées de transférer d'importantes sommes d'argent en espèces au groupe, a annoncé le département du Trésor américain dans un communiqué.

"Ce sont les premières actions américaines ciblant spécifiquement les entreprises affiliées à l'EIIL et nous continuerons de travailler activement pour empêcher l'accès de l'EIIL au système financier international", a déclaré Adam Szubin, le sous-secrétaire d'Etat suppléant, le plus haut responsable antiterroriste au Trésor.

Parmi les entités sanctionnées figurent la Selselat al-Thahab Money Exchange Company de l'Irak, qui aurait transféré de l'argent de l'EIIL l'an dernier au moins jusqu'au mois d'avril.

La société a traité des transferts d'argent pour un financier de l'EIIL connu et a effectué plus de 100 transferts vers le territoire de l'EIIL, a indiqué le Trésor.

Des sanctions ont également été imposées à Fawaz Mouhammad Jubayr al-Rawi, un financier présumé de l'EIIL, et Hanifa Currency Exchange, la société qu'il possédait et exploitait près de sa maison à Albou Kamal, en Syrie.

Actif depuis mai, al-Rawi aurait utilisé la société uniquement pour les transactions liées à l'EIIL et il est soupçonné de faciliter les paiements aux combattants de l'EIIL ainsi que d'accueillir les dirigeants de l'EIIL dans sa ferme.

Aimez-vous cet article?
0
NON
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire