Le nombre de décès dus au terrorisme a reculé en 2015, selon l'indice mondial

Un nouvel indice mondial révèle que les morts dus au terrorisme ont reculé l'année dernière en raison d'un affaiblissement de l'EIIL en Irak et de Boko Haram au Nigeria, a rapporté l'AFP mercredi 16 novembre l'AFP.

Les deux groupes ont toutefois élargi leur portée géographique, selon l'Indice mondial du terrorisme de 2016 publié par l'Institut pour l'économie et la paix.

Quelques 29 376 personnes sont mortes à cause du terrorisme en 2015, en baisse de 3 389 par rapport à l'année précédente et la première baisse depuis 2010, selon le rapport.

Cette chute est due en grande partie à la baisse de décès de 5 556 en Irak et au Nigeria, soit une réduction d'un tiers depuis 2014, alors que les opérations militaires affaiblissant l'EIIL et Boko Haram.

L'an dernier, Boko Haram a tué plus de personnes au Niger, au Cameroun et au Tchad qu'en 2014, et les groupes affiliés de l'EIIL ont mené des attaques dans 28 pays en 2015, soit 15 de plus qu'en 2014.

Les décès liés au terrorisme dans les pays de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) sont passés de 77 en 2014 à 577 l'année suivante, dont plus de la moitié sont liés à l'EIIL.

Six pays ont connu une situation de détérioration significative en 2015 - la France, la Turquie, l'Arabie saoudite, le Koweït, la Tunisie et le Burundi.

Plus de 90% de tous les décès du terrorisme sont survenus dans des pays déjà engagés dans une forme de conflit interne ou international.

Et seulement cinq pays - l'Irak, la Syrie, l'Afghanistan, le Nigeria et le Pakistan - représentaient 72% de tous les décès liés au terrorisme en 2015.

Pendant ce temps, quatre groupes - l'EIIL, Boko Haram, les talibans et Al-Qaïda - ont été responsables de 74% des décès, l'EIIL et ses affiliés ayant tué 6 141 personnes.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500