https://diyaruna.com/fr/articles/cnmi_di/newsbriefs/2016/11/03/newsbrief-02

×
×

Al-Baghdadi refait surface, délivre un message 'défaitiste'

Au milieu des efforts continus pour libérer Mossoul, dernier bastion de « l'Etat islamique en Irak et au Levant » (EIIL) en Irak, le chef de l'EIIL Abou Bakr al-Baghdadi est sorti de son silence d'environ une année jeudi 3 novembre, exhortant ses partisans à tenir leurs positions.

Dans un enregistrement audio de 30 minutes diffusé par les sites de réseaux sociaux et des médias, al-Baghdadi a exhorté ses éléments dans la ville à ne pas fuir ou se retirer.

« Ne vous retirez pas », a dit al-Baghdadi dans un message présumé publié par un organe affilié à l'EIIL. « Tenir vos positions avec honneur est mille fois plus facile que de se retirer dans la honte. »

« Le discours d'Al-Baghdadi est d'une nature défaitiste », a précisé l'analyste Fouad Ali spécialiste en groupes extrémistes.

« Il essaie de retenir ses éléments à Mossoul au lieu de s'enfuir comme dans les autres villes », a-t-il signalé à Diyaruna.

Al-Baghdadi est conscient « que la dernière ville sous son contrôle lui glisse entre les mains », a-t-il souligné, ajoutant que « son discours aujourd'hui montre un esprit de défaite, particulièrement car il ne contient aucune des menaces ou intimidations pour lesquelles il était connu dans tous ses discours [antérieurs] ».

« C'est peut être son dernier discours avant sa mort et la fin de son organisation », a conclu Ali.

L'enregistrement audio était la première déclaration d'al-Baghdadi depuis que les forces irakiennes ont lancé une offensive massive le 17 octobre pour reprendre Mossoul, où le chef de l'EIIL a annoncé le « califat » du groupe il y a deux ans, d'après l'AFP.

En juin 2014, des jours après que les combattants extrémistes avaient envahi des terrains de l'Irak, il a fait une apparition publique rare à Mossoul et a annoncé la création d'un « Etat » islamique en Irak et en Syrie.

Le « califat » se rétrécit graduellement depuis l'année dernière et les forces irakiennes sont arrivées la semaine dernière aux faubourgs de Mossoul.

Aimez-vous cet article?
21
NON
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire