L'OTAN lance la première mission de surveillance soutenant la coalition anti-EIIL

Les avions de surveillance de l'OTAN ont lancé leur première mission à l'appui de la coalition combattant « l'Etat islamique en Irak et au Levant » (EIIL), a annoncé le chef de l'alliance Jens Stoltenberg mardi 25 octobre.

Les dirigeants de l'OTAN ont convenu en juillet d'impliquer les avions de surveillance AWACS, que Stoltenberg a précisé qu'elles ont effectué leur premier vol jeudi dernier, a rapporté l'AFP.

L'OTAN s'était « engagée à maintenir l'élan de la coalition pour que l'EIIL puisse être vaincu une fois pour toute », a-t-il indiqué, avant une réunion de deux jours des ministres de la défense à Bruxelles.

Tous les 28 membres de l'OTAN appartiennent aussi à l'alliance anti-EIIL, mais certains étaient peu enclins à voir la coalition directement impliquée dans le conflit syrien, c'est pourquoi les avions ont été limitées à voler dans l'espace aérien international ou au-dessus de la Turquie, membre de l'OTAN.

Stoltenberg a affirmé que bien qu'il ne pouvait pas commenter leur rôle exact, les avions « ne feront pas partie des opérations de combat ».

Les AWACS ont des radars puissants qui leur permettent de surveiller l'espace aérien sur des centaines de kilomètres. Elles peuvent également servir de postes de commande pour coordonner les raids aériens et autres opérations.

Aimez-vous cet article?
0
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 caractères restants (1500 MAX)