NOUVELLES D’IRAK
Sécurité

Arrestation d'un chef de milice pro-iranienne à Bagdad

Faris al-Omran

image

Hamid al-Jazairy, haut commandant de Saraya al-Khurasani, vu ici sur une photo non datée diffusée en ligne, a été arrêté par les Forces de mobilisation populaire le 13 décembre.

Les Forces de mobilisation populaire (FMP) ont arrêté dimanche 13 décembre Hamid al-Jazairy, un chef de file de la milice pro-iranienne Saraya al-Khurasani, et 15 de ses partisans au cours d'une opération à Bagdad.

Cela faisait suite à « un travail de coordination et de renseignement du gouvernement pour éliminer les anciens chefs de factions armées responsables de menacer les intérêts irakiens et de nuire à ses relations extérieures », a déclaré l'analyste politique Ahmed Shawqi.

« Al-Jazairy est un dirigeant dont l'activité en violation de la souveraineté et de l'intégrité du pays a causé un grand embarras au gouvernement ces derniers mois », a-t-il indiqué à Diyaruna.

Il a évoqué une série d'attaques de la milice contre des missions diplomatiques et des quartiers généraux militaires accueillant des soldats de la coalition internationale.

image

Qassem Soleimani, commandant de la Force Al Qods du CGRI, est assis à côté du responsable de Saraya al-Khurasani, Hamid al-Jazairy, dans une photo non datée, diffusée en ligne.

« Le gouvernement considère ces attaques et autres actes de violence comme une menace majeure pour l'État », a-t-il dit.

Le devoir exige donc que les commandants de ces factions soient arrêtés et poursuivis en vertu de la loi, a-t-il ajouté, après avoir recueilli des renseignements pour déterminer s'ils sont responsables de toute activité qui menace la sécurité et l'ordre.

L'arrestation est intervenue plus de deux mois après qu'al-Jazairy a été démis de ses fonctions de commandement de la 18e brigade du FMP sur décision du président du FMP Faleh al-Fayyad, pour des raisons inconnues.

D'autres arrestations sont attendues

Al-Jazairy est un chef de milice de premier plan qui a été l'un de ceux qui ont dirigé la manifestation organisée par les partisans de Kataib Hezbollah devant l'ambassade américaine à Bagdad il y a un an, a noté Shawqi.

Des actes de sabotage ont eu lieu à l'époque et le portail de l'immeuble a été incendié.

Al-Jazairy a également pu être vu au premier rang des funérailles du général iranien Qassem Soleimani et du député du FMP Abou Mahdi al-Muhandis, qui ont été tués lors d'une frappe américaine près de l'aéroport de Bagdad au début de cette année.

Certains rapports à l'époque indiquaient qu'al-Jazairy avait été tué dans la frappe, alors qu'il se tenait près de Soleimani, mais il a ensuite publié un enregistrement audio réfutant la nouvelle.

Saraya al-Khurasani est accusé d'être responsable d'attaques à la roquette sur la zone verte et les bases militaires de Bagdad, ainsi que d'avoir tiré sur des manifestants et tué plusieurs d'entre eux lors des manifestations populaires.

Il a également été accusé d'avoir participé avec Kataib Hezbollah et d'autres groupes à l'assassinat de militants protestataires, de professionnels des médias et d'autres personnalités, parmi lesquelles l'expert en sécurité Hisham al-Hashemi.

Tensions croissantes au sein du FMP

L'arrestation d'Al-Jazairy intervient au milieu des informations faisant état de tensions croissantes entre les factions du FMP, des fuites indiquant qu'il y a eu de fortes différences d'influence entre les factions pro-iraniennes Kataib Hezbollah et Asaib Ahl al-Haq.

On s'attend à ce que de nouvelles arrestations de commandants de milice se produisent bientôt, a déclaré Shawqi, dans une mesure qui reflète la décision du gouvernement d'imposer l'autorité de l'État et de demander des comptes à toute partie qui défie la loi.

Des informations ont circulé lundi selon lesquelles le secrétaire général de Saraya al-Khurasani, Ali al-Yasiri, s'était livré au département de sécurité du FMP, après qu'une force du département ait mené une campagne pour le rechercher.

Au cours de la campagne, ils ont arrêté 30 miliciens associés au Corps des gardiens de la révolution islamique (CGRI) iraniens.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500