NOUVELLES D’IRAK
Sécurité

3 ans après la défaite, l'EIIS n'est plus une menace sérieuse, selon l'armée irakienne

Khalid al-Taie

image

Les forces irakiennes arrêtent un élément de l'EIIS à Bagdad le 9 décembre. [Photo fournie par la Direction du renseignement militaire irakien]

A l'occasion du troisième anniversaire de sa défaite, « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) ne représente plus une menace sérieuse pour l'Irak, a déclaré un responsable militaire à Diyaruna jeudi 10 décembre.

Alors que l'EIIS est faible et restreint, sans pouvoir de domination sur le terrain, ses restes continuent de mener des attaques sporadiques, a déclaré le général de division Tahseen al-Khafaji, porte-parole du Commandement des opérations conjointes.

Cependant, l'armée irakienne met actuellement en œuvre une nouvelle stratégie contre ces restes, qui consiste à « les inciter à sortir de leurs cachettes et à les frapper ensuite lors d'attaques surprises », a-t-il dit.

« Nous menons des attaques au sol intensives en coopération avec des avions de la coalition internationale sur les repaires les plus secrets de l'ennemi », a-t-il déclaré.

image

Des soldats irakiens recherchent les éléments restants et les armes de l'EIIS dans la région de Jurf al-Sakhar, au sud de Bagdad, le 11 juin. [Photo fournie par le ministère irakien de la Défense]

« Nous surveillons ces cachettes et collectons des données de renseignement, puis nous les ciblons avec des frappes aériennes suivies de recherches sur les sites ciblés », a-t-il ajouté.

Lors de l'opération la plus récente, au moins 10 militants ont été tués plus tôt cette semaine lors d'une frappe aérienne contre des maisons de repos dans les provinces de Kirkouk et de Salaheddine, a indiqué al-Khafaji.

Parmi les morts se trouvaient des commandants et des chefs de détachements responsables des récentes attaques terroristes, a-t-il dit, notant qu'ils prévoyaient de mener des attaques supplémentaires.

« Notre plan vise à dépouiller [l'EIIS] de toute sa main-d'œuvre et de tout l'armement », a-t-il signalé, ajoutant que les unités de renseignement militaire traquent les cellules et les réseaux du groupe qui fournissent des informations et un soutien logistique aux restes de l'EIIS.

Il a souligné que les services de renseignement irakiens avaient arrêté il y a quelques jours une femme terroriste de l'EIIS à Salaheddine, alors que les arrestations quotidiennes de terroristes à Mossoul, Diyala et l'Anbar se poursuivent.

Le service a également arrêté mercredi trois terroristes, deux dans la région d'al-Shura au sud de Mossoul et un à Bagdad.

Wasan Ali, une résidente du quartier al-Iskan de Bagdad, a déclaré qu'elle était fière des efforts des forces de sécurité pour éliminer les restes de l'EIIS.

« La victoire sur [l'EIIS] a été un événement historique que nous n'oublierons pas. Elle restera dans les mémoires pour les générations à venir », a-t-elle déclaré à Diyaruna.

« Cela a marqué la fin d'une ère sombre dans laquelle nous avons beaucoup souffert, mais nous sommes sortis de plus fort », a-t-elle souligné.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500