Sécurité

Les habitants de Mossoul s'inscrivent en vue des élections de juin

Alaa Hussain à Bagdad

image

Une électrice irakienne fait vérifier sa carte biométrique et ses empreintes digitales à son arrivée au bureau de vote à al-Hamdaniyah, à une trentaine de kilomètres de Mossoul, le 12 mai 2018. [Zaid al-Obeidi/AFP]

Les habitants de Mossoul comptent sur les élections législatives prévues pour le 6 juin 2021 pour changer le paysage politique dans le pays et aider leur ville à se remettre de l'ère de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) et de ses répercussions.

La date de ces élections anticipées a été fixée après la ratification d'un nouveau code électoral adopté en réponse aux demandes des récentes manifestations populaires en Irak dénonçant à la fois la corruption et l'ingérence de l'Iran et de ses intermédiaires.

Les habitants rencontrés par Diyaruna ont expliqué qu'ils espèrent que ces élections permettront de contrer l'influence des entités corrompues et de celles fidèles à l'Iran, qu'ils accusent de jouer un rôle destructeur en Irak.

Mossoul parie sur le remplacement de la vieille garde par des nouveaux arrivants qui serviront la ville, a ajouté Ahmed Atwan, un habitant de l'est de Mossoul qui travaille dans le secteur des appareils électroménagers.

Les conséquences du règne de l'EIIS et des combats pour la libération de l'Irak se font encore sentir dans la ville, a-t-il poursuivi pour Diyaruna.

De nombreuses questions post-conflit sont encore non résolues, a-t-il souligné, notamment la question du dédommagement des personnes qui avaient été affectées par le conflit, la reconstruction et le retour des populations déplacées.

La province de Ninive a besoin de « nouvelles administrations locales plus efficaces et actives » pour répondre à ces besoins et à bien d'autres, a ajouté Atwan.

Il a dit espérer que la nouvelle mouture du code électoral permettra à de nouveaux partis prometteurs ou même à des patriotes locaux de faire leur apparition sur le devant de la scène, qui travailleront dans l'intérêt du service public.

« Débarrasser Ninive des milices »

Saadoun al-Shimmari, un habitant de Mossoul, a déclaré à Diyaruna qu'il y a quelques jours, lui et sa famille avaient procédé à l'enregistrement de leurs données de vote biométriques en vue des prochaines élections.

Les centres d'inscription sur les listes électorales délivrent des cartes d'électeurs de longue durée (biométriques) dans tout l'Irak et ont commencé l'inscription biométrique des nouveaux électeurs qui ont récemment atteint l'âge de voter et des déplacés internes (DI).

Al-Shimmari a expliqué que les dommages causés par l'EIIS n'ont pas seulement affecté les bâtiments et les infrastructures, mais ont également permis aux milices de s'infiltrer, de contrôler Mossoul et de piller ses ressources.

« Débarrasser Ninive de ces milices et de leur impact négatif ne pourra se faire qu'en élisant des personnes qui représenteront réellement la province au parlement irakien », a-t-il ajouté.

De véritables représentants locaux seront en mesure de comprendre les souffrances des gens et de pousser en faveur d'une amélioration des services publics, tout en démasquant ceux qui feront du tort à leur ville, a-t-il poursuivi.

Forte affluence pour les inscriptions électorales

L'appel lancé aux électeurs locaux pour qu'ils renouvellent leurs données d'inscription biométriques a reçu une réponse très positive, a indiqué Qasim Mohammad, directeur du Bureau de la Commission électorale de Ninive.

Cette commission a facilité le processus de mise à jour des procédures d'inscription sur les listes électorales et de délivrance des cartes, a-t-il précisé à Diyaruna.

Elle reçoit les électeurs dans 140 centres électoraux répartis dans la province, a-t-il poursuivi, avec 57 centres à l'est et à l'ouest de Mossoul et 83 centres dans les autres districts et sous-districts de la province.

Tous ces centres sont ouverts durant les heures officielles de bureau, et ils ont enregistré collectivement un nombre de futurs électeurs plus important qu'il y a quelques mois, a-t-il conclu, ce qui est de bon augure pour les prochaines élections.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500