Sécurité

Les forces irakiennes renforcent la sécurité près de la Syrie et des frontières de la Jordanie à la suite des attaques de l'EIIS

Khalid al-Taie

image

Une force de police de l'Anbar sécurise la route vers la Jordanie et la Syrie en mai. [Photo fournie par le commandement de la police de l'Anbar]

Le 24 novembre, les autorités de sécurité irakiennes ont pris des mesures de précaution pour sécuriser le commerce international et l'itinéraire de voyage menant aux frontières avec la Jordanie et la Syrie.

Le maire d'Al-Rautba, Imad al-Doulaimi, a déclaré à Diyaruna que les mesures avaient été prises à la lumière de la montée des opérations terroristes menées par des éléments de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS), dont la plus récente a eu lieu un jour plus tôt dans la région d'Al Rutba, province de l'Anbar ouest.

L'attaque de lundi près de la zone d'al-Sakkar a tué au moins un agent de sécurité irakien dont le véhicule a été intercepté et incendié, a-t-il indiqué.

Al-Doulaimi a d'autre part signalé qu'une autre tentative terroriste avait été contrecarrée peu de temps après l'incident.

image

L'armée irakienne a mené des opérations de recherche dans les zones désertiques proches de la route internationale dans l'ouest de l'Anbar en août. [Photo fournie par le ministère irakien de la Défense]

Les éléments de l'EIIS ont récemment accru leur présence sur l'autoroute internationale et dans les villages et villes du désert à proximité. Par mesure de sécurité, à partir du 24, l'autoroute sera fermée à la circulation des passagers à partir de 16 heures à 6 heures du matin, dit-il.

Selon le maire, dans un effort pour accroître la sécurité sur l'autoroute, le gouverneur de l'Anbar Ali Farhan a conclu un accord avec le Commandement des opérations militaires conjointes pour transférer des unités de l'armée de la ville de Ramadi à al-Rutba.

Un certain nombre de points de contrôle ont également été ajoutés sur l'autoroute de 500 kilomètres, considérée comme une route commerciale vitale, a souligné al-Doulaimi à Diyaruna.

Entourée par le désert, la route internationale prend sa source à l'ouest, au poste-frontière de Trébil avec la Jordanie et au croisement d'al-Walid avec la Syrie. Elle traverse Ramadi dans le centre de la province de l'Anbar et se termine à Bagdad.

Al-Doulaimi a également déclaré que la longueur de l'autoroute et sa proximité du désert donnent aux terroristes la possibilité de se déplacer rapidement, indiquant au public qu'ils sont devenus plus puissants.

Le maire a appelé à plus de caméras et à une technologie de surveillance accrue pour améliorer la sécurité des autoroutes contre les attaques potentielles de l'EIIS.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500