Terrorisme

L'Irak poursuit les assassins de Hisham al-Hashemi à l'étranger

Faris al-Omran

image

Des Irakiens tiennent des affiches à l'effigie de l'expert en extrémisme tué Hisham al-Hashemi lors des funérailles symboliques pour lui sur la place Tahrir à Bagdad le 7 juillet. [Photo diffusée sur les réseaux sociaux]

Le gouvernement irakien s'est engagé à poursuivre les assassins du célèbre expert en extrémisme Hisham al-Hashemi à la suite d'informations selon lesquelles deux des auteurs ont fui le pays, a déclaré un responsable irakien.

Le porte-parole du Premier ministre Mustafa Kadhemi, Ahmed Mulla Talal, a déclaré dans une interview accordée à la télévision d'État dimanche 15 novembre que les auteurs de l'assassinat d'al-Hashemi avaient réussi à fuir l'Irak un jour après l'attaque.

Il a déclaré que certaines parties les avaient aidés à s'échapper, sans les nommer.

Les autorités chargées des enquêtes ont obtenu des pistes importantes concernant l'assassinat d'al-Hashemi, a déclaré l'expert du renseignement Fadel Abu Ragheef à Diyaruna.

image

Les Irakiens portent le cercueil de Hisham al-Hashemi lors de ses funérailles alors qu'ils passent devant la maison de l'expert en extrémisme tué dans le district de Zayouna à Bagdad le 7 juillet. [Photo fournie par l'Agence irakienne indépendante]

Ils ont des informations sur le groupe armé qui a commis le crime, a-t-il dit, notant que les deux principaux suspects ont été identifiés à la suite de la capture d'une moto qui a été utilisée lors de l'attaque du 6 juillet près de la maison de la victime dans le district de Zayouna à Bagdad.

L'équipe de quatre membres qui a tué al-Hashemi a probablement été mandatée par une certaine faction pour mener à bien l'opération, a fait savoir Abou Ragheef, qui a ensuite aidé à les faire sortir clandestinement du pays.

La localisation des deux personnes qui ont fui à l'étranger « est connue des autorités de sécurité irakiennes, mais n'a pas été révélée afin de maintenir le cours de l'enquête », a ajouté Abou Ragheef.

Il a indiqué que le gouvernement irakien aviserait Interpol et « ferait tout ce qui est en son pouvoir pour coopérer avec les autorités de sécurité du pays vers lequel les auteurs ont fui afin de les faire arrêter, rapatrier et les introduire devant la justice ».

Une équipe de haut niveau dirigée par le sous-secrétaire au renseignement et aux enquêtes fédérales du ministère de l'Intérieur a été chargée de l'enquête. Le meurtre d'Al-Hashemi a suscité une condamnation généralisée et des demandes d'identification rapide des tueurs et de les introduire en justice.

Élevé à Bagdad, al-Hashemi a publié plusieurs livres sur l'extrémisme, puis a travaillé avec les principaux centres de recherche, dont Chatham House à Londres et plus récemment le Center for Global Policy à Washington DC.

Al-Hashemi a écrit plusieurs livres sur les groupes radicaux, dont "The World of ISIS" et "ISIS From The Inside", en plus de centaines d'articles et d'études, dont la dernière en date était une étude mettant en évidence les désaccords croissants entre les factions du Front de mobilisation populaire (FMP).

Le gouvernement irakien lutte-t-il efficacement contre le terrorisme ?
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500