Économie

La coalition accélère les projets d'infrastructure dans le nord-est de la Syrie

Waleed Abou al-Khair au Caire

image

Une délégation composée de représentants de la coalition internationale et des FDS rencontre des entrepreneurs dans le district d'al-Shaddadi à al-Hasakeh, en octobre. [Photo extraite de la page Facebook Eye on al-Hasakeh]

La coalition internationale qui combat « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) est engagée dans des efforts pour stimuler l'économie locale du nord-est de la Syrie en soutenant des projets d'infrastructure.

Les entreprises et entrepreneurs syriens de la province d'al-Hasakeh participent à des appels d'offres pour mettre en œuvre des projets financés par la coalition, stimulant ainsi toute l'économie de la région, ont déclaré des militants à Diyaruna.

Cela permettra de dissuader les groupes terroristes, en particulier l'EIIS, de profiter des conditions financières désastreuses auxquelles sont confrontés les citoyens syriens.

Une délégation de conseillers de la Combined Joint Task Force - Operation Inherent Resolve et des Forces démocratiques syriennes (FDS) s'est rendue à al-Shaddadi dans le sud d'al-Hasakeh fin octobre pour finaliser les procédures d'enregistrement des appels d'offres pour les projets financés par la coalition.

Ces appels d'offres portent sur des travaux d'infrastructure dans les bases de la coalition et dans les villes et villages du nord-est de la Syrie, a déclaré le militant Ammar Saleh à Diyaruna.

Le processus de sélection des entreprises et des candidats aux contrats est soumis à des critères stricts afin de garantir qu'ils ne sont pas associés à l'EIIS et que les fonds qu'ils reçoivent ne seront pas alloués au soutien du groupe, a-t-il expliqué.

Le nombre d'entreprises qui ont participé à la réunion d'octobre était beaucoup plus élevé que celles qui ont participé à une réunion similaire il y a quelques mois, a-t-il noté.

Cela démontre la volonté des entrepreneurs de la région de travailler avec la coalition et les FDS, a-t-il indiqué, ajoutant que cela pourrait former le noyau d'une communauté commerciale qui respecte la loi et ne soutient pas la corruption ou le terrorisme.

La coalition soutient également de nombreux projets de développement mis en œuvre par des entreprises locales dans la région de Deir Ezzor, a-t-il poursuivi, notamment dans les secteurs de la santé, de l'électricité, de l'eau et des transports.

Stimuler l'économie locale

Les organisations humanitaires et les responsables de la sécurité s'efforcent d'améliorer les conditions de vie à al-Hasakeh et à Deir Ezzor pour empêcher l'EIIS d'exploiter la pauvreté pour recruter des civils grâce à des incitations financières, a déclaré Sumaya al-Issa, une bénévole d'une organisation caritative locale à al-Hasakeh.

La décision des forces de la coalition et des FDS d'accorder des contrats par le biais d'appels d'offres va « réduire le chômage des jeunes travailleurs et les éloigner du terrorisme », a-t-elle affirmé à Diyaruna.

Dans le même temps, elle profite aux petites et moyennes entreprises (PME) et stimulera l'économie en augmentant la demande de matières premières, a déclaré al-Issa. Cela stimulera l'activité de nombreux commerçants de la région embourbés dans la récession.

Sharif Mohammad, un habitant de la campagne d'al-Hasakeh qui travaille dans l'agriculture, a fait savoir à Diyaruna que les forces de la coalition soutiennent un grand nombre de projets mis en œuvre par des entreprises syriennes locales.

Il s'agit notamment de projets visant à rétablir les services d'électricité et d'eau et à installer de nouvelles pompes, certaines étant consacrées à l'eau potable et d'autres à l'irrigation, a-t-il déclaré.

Mohammad a indiqué que la reprise des travaux dans les canaux d'irrigation a énormément aidé de très nombreux agriculteurs à retourner au travail.

Cela a stimulé l'économie, a-t-il affirmé, car ces initiatives nécessitent des travailleurs journaliers, des conducteurs de tracteur et des moyens pour transporter les engrais et les récoltes.

Cela a également revitalisé les marchés et entraîné une baisse du prix de certaines cultures, qui sont maintenant disponibles en abondance, a-t-il conclu, soulignant que cela soulagera les habitants et allégera la pression financière à laquelle ils sont confrontés.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500